capcom au sommet de son art

Street Fighter Alpha 2

C A P C O M… Quelles délicieuses lettres lors de l’intro de Street Zero 2, et surtout quelle surprise de voir un tel soft sur Super Famicom !! En 1996 où les 32 bits règnent sans partage, deux grands éditeurs (Capcom et Konami) clament haut et fort qu’il est possible de se faire plus d’argent sur 16 bits que sur 32 ! Et pour le prouver, ils nous sortent une petite flopée de softs dignes de leurs meilleurs coups de maître. Capcom annonce alors la sortie imminente de Street Zero 2 sur SFC.

Street Fighter Alpha 2 Super Nintendo screenshot 01Je me souviens la première fois que je l’avais vu écrit dans un mag de jeux vidéos, j’avais cru à une blague de mauvais goût. Je me suis alors dit : “mais comment est-ce possible ??”, car dans ma grande naïveté la Super Famicom ne pouvait avoir la puissance nécessaire pour sortir une telle prod… Mais c’était sans compter la puce additionnelle, j’ai nommé la S-DD 1 permettant une compression des données optimale (également présente sur Star Ocean c’est vous dire !).

Ça donne quoi alors ?

Street Fighter Alpha 2 Super Nintendo screenshot 02Ben ça donne du Capcom au sommet de son art : DIANTRE QUE C’EST BEAU !! Voilà la première réaction que j’ai eu lorsque j’ai acheté ce soft pour Noël 1996, quasi-similaire en TOUS points aux versions 32 bits (graphiquement), on se demande comment un tel tour de force est possible. La présentation du jeu ultra mouvementée nous donne un aperçu de tous les joueurs de Street. On y retrouve des personnages inédits issus de l’univers de Capcom tels Guy, Rolento et Sodom (??!!) (issus de Final Fight), Akuma, Charlie (le défunt pote de Guile), Gen, Dhalsim, Bison, Balrog, Ken, Zangief, Ryu, Dan (mdr ce perso-là!), Sakura, Adon, Saga, Rose et Birdie. En voilà du beau monde ! Bon, jusque-là on reste bouche bée…

Street Fighter Alpha 2 Super Nintendo screenshot 03On se balade dans le menu et on trouve 3 modes possibles : Normal, Versus ou Options, c’est toutefois assez léger Messieurs de chez Capcom. Il existe cependant le mode Auto lors de la sélection du personnage permettant de bloquer automatiquement un bon nombre des coups portés. Le mode Normal permet de sélectionner chaque perso pour réaliser son histoire, et ainsi de voir sa fin respective. Malheureusement les fins sont assez… pauvres et cela même sur 32 bits, quelques images fixes à la manière de Street Fighter II premier du nom. Faisons la passe sur ce point pour voir le jeu en lui-même, et là… CATASTROPHE, mes amis que vois-je ?? Un chargement juste avant de débuter chaque Round… à la manière d’un jeu Playstation.

Street Fighter Alpha 2 Super Nintendo screenshot 04Il est vrai que vu la puissance d’un tel produit, on ne pouvait pas en demander plus et fort heureusement ce n’est pas plus gênant que ça (question d’habitude). Par contre, le vrai point négatif concerne la lenteur du jeu, alors là, attachez-vous bien car le jeu est LENT, et oui c’est con à dire mais ce qui avait fait la force de Street Fighter II Turbo était bien son nombre de 10 étoiles qui permettait de s’éclater comme des malades. Ici, le jeu manque cruellement de vitesse, et cela gâche tout le plaisir du jeu.

Vraiment gâché ??

Street Fighter Alpha 2 Super Nintendo screenshot 05Et bien non, car foi de moi, un tel jeu n’a pas le droit d’être lent et j’ai décidé de faire tout ce qui était dans mon pouvoir pour obtenir une vitesse correcte. Alors là, c’est simple : pour cela, il faut impérativement une Super Nintendo switchée 60 hz (et NTSC de préférence, ou une Super Famicom) et également la version japonaise du jeu, c’est-à-dire ZERO 2 et non Alpha 2. Ensuite, il faut aller dans le menu des Options et mettre sur TURBO 2, une fois que l’on choisit son perso mettre le tout en mode manuel et choisir TURBO. Oui cela paraît abusif, mais vous y serez pourtant bien obligé pour profiter pleinement de la bombe qu’est SFZ 2. Le jeu prend alors une autre dimension, on s’y plonge à volonté et on adore ça, car une fois cette étape passée, on peut enfin analyser les autres points du jeu car avec ses graphismes de folie (cf. le stage de Gen), on aimerait que le reste suive.

Street Fighter Alpha 2 Super Nintendo screenshot 06Musicalement, le titre s’en sort avec les honneurs même si les moutures précédentes lui étaient supérieures. On appréciera notamment le niveau de Ken sur le bateau avec sa zic remixée. L’animation souffre un peu du passage sur 16 bits mais si vous avez la configuration précédemment citée, cela reste plus que correct. Les persos restent admirablement bien réalisés, lorsque l’on voit le coup de pied descendant de Ken, on reste scotché tellement de classe il possède. Question jouabilité, on regrettera malheureusement certains niveaux trop ralentis (le superbe niveau de Nash entre autre), le jeu est ralenti et les persos se traînent la patte. On note également un problème de fluidité: on les sent parfois un peu lourd au niveau des déplacements.

Street Fighter Alpha 2 Super Nintendo screenshot 07Notons quand même une grande première dans l’univers des Street Fighter sur Super Famicom : la présence des furies permettant de prendre un malin plaisir d’envoyer méchamment valser votre adversaire. Chaque perso possède deux types de furies qui sont déclinables en 3 niveaux, ainsi que le don de “libérer” cette énergie en appuyant sur les 4 boutons simultanément, on a alors le pouvoir d’enchaîner comme un malade (hits combos powaa ! ^^). Autre point jouissif : les Counters ou comment bloquer un coup d’un perso et de l’enchaîner directement, l’adversaire se fait balader en tournoyant d’une manière assez impressionnante.

Street Fighter Alpha 2 Super Nintendo screenshot 08En bref, un excellent jeu qui prouve une fois de plus que la Super Famicom est LA console des miracles (ce qui n’était pas le cas de sa concurrente directe) techniquement parlant. Si le jeu avait été poussé jusqu’à 48 megs, je suis certain que les défauts précédemment cités auraient disparu. On se demande d’où ces ressources peuvent être puisées… Il est évident que ce jeu est l’un des best-sellers de la console et vous vous DEVEZ de l’essayer, car l’essayer c’est l’adopter. SHOOOOOOOORYU-KEN !!

Meilleur Street Fighter du monde alors :D ?

Street Fighter Alpha 2 Super Nintendo screenshot 09Pour conclure, je dirai que certaines personnes lui préféreront Street Fighter II Turbo ou Super Street Fighter II. Cependant, à mes yeux, ce jeu reste un coup de cœur! Que l’on soit clair, ayant depuis peu choppé la version PSX de Street Zero 3, j’ai été affreusement déçu : les persos chaussent tous du 54 et les musiques sont carrément exécrables !!! À tel point qu’on éteint le son, voire la console, les 3 modes de furies sont inutiles et les persos ajoutés carrément nazes (beuurk Cody, Karin et Mika). Je ne parle même pas du design des levels, on sent que les programmeurs étaient en manque d’inspiration. Messieurs de chez Capcom, que s’est-t-il passé ?? Enfin bref, pour moi Street Fighter Zero 2 est la version ultime sans fioritures de la pure baston qui se place aux côtés de Street Fighter 3 Third Strike.

Note Finale
Graphismes – 10 /10

Graphiquement, le jeu est quasiment similaire, en tous points, aux versions 32bits. Une présentation du jeu ultra mouvementée nous donne un aperçu de tous les combattants et les animations “in game” impressionnent.

Musique – 8 /10

Le titre s’en sort avec les honneurs, même si les moutures précédentes lui étaient supérieures. On appréciera tout particulièrement le niveau de Ken sur le bateau avec sa zic remixée.

Jouabilité – 9 /10

Impeccable, sauf sur certains niveaux trop ralentis où les persos traînent la patte. Les furies (deux types, déclinables sur trois niveaux) et les counters font une apparition remarquée dans la série.

Scénario – 0 /10

L’habituel tournoi des meilleurs combattants du monde… Pas de note.

Innovation – 9 /10

Malgré son faible nombre de modes de jeu, cet épisode propose quand même une durée de vie énorme, pour ne pas dire infinie, que vous soyez seul ou à deux devant la console.

En résumé
Ne cherchez pas plus loin : Street Fighter Alpha 2 est le Street Fighter le plus abouti de la Super NES !
9
Excellent

Infos Pratiques
Développé par Capcom
Édité par Capcom
Sorti le 20.12.1996 (Japon) (*)
Sorti le 19.12.1996 (Europe)
Sorti en 11.1996 (USA)
combat
1 à 2 joueurs
Cartouche de 32Mb
Pas de sauvegarde
Existe aussi sur PSone, Saturn
(*) appelé «Street Fighter Zero 2» au Japon
Voir aussi, dans la même série
Encore + d’images
Vous aimerez peut-être …
Mortal Kombat 3 Fighter’s History Super Street Fighter II : The New Challengers Fatal Fury Special Samurai Spirits Mortal Kombat Kishin Douji Zenki : Denei Raibu Ranma ½
Crédits
Version originale du test sur Snes-fr.
Repris sur la MdP avec l'autorisation de Hedge.
Vous avez aimé ce test ? Partagez-le !
© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page