titre solide aux allures de compil'

Kirby Super Star

Il est tout petit, tout rose, et a un appétit énooorme. Vous l’avez reconnu, c’est Kirby. Plus discret qu’un Mario ou un Link, ce petit héros atypique est pourtant présent sur toutes les consoles de Nintendo, et ceci, depuis un paquet d’années. Il était donc fort logique de le voir arriver sur notre 16 bits adorée, ce que Nintendo s’empressa de faire non pas avec un, mais bien avec quatre titres dédiés à la petite boule rose. Celui dont je vais vous parler aujourd’hui se présente sous un format assez particulier, proche de la compilation… à ceci près que son contenu est totalement inédit.

Du côté du scénario

Kirby Super Star Super NES screenshot 01On ne commence pas un Kirby pour son scénario captivant ou ses retournements de situations (ça se saurait ;o) …), et Kirby Super Star ne propose pas, sur ce point, de grands bouleversements pour la série. Dreamland doit faire face à plusieurs menaces et ses habitants tout mimis sont en proie à la panique. Et comme d’hab’, pour ramener la tranquillité chez tout ce petit monde, on fait appel à Kirby. Voilà donc le point de départ du jeu, ou devrais-je plutôt dire «des jeux», puisque la cartouche nous propose pas moins de 9 jeux à part entière, totalement indépendants les uns des autres. Six d’entre eux sont accessibles dès le départ, et vous pourrez en débloquer trois autres par la suite. Cette formule permet à Kirby Super Star de proposer au(x) joueur(s) des challenges variés, gage d’une absence totale de lassitude. Même si, comme nous le verrons par la suite, certains de ces jeux sont moins «essentiels» ou profonds que d’autres. Sans plus attendre, je vous propose de découvrir ci-dessous le contenu de ce Kirby Super Star, avec en prime, un petit récapitulatif des forces et des faiblesses de chacun de ses jeux.

Spring Breeze

Kirby Super Star Super NES screenshot 02Ce premier jeu n’est pas très difficile (il compte en tout et pour tout 4 stages) et constitue par conséquent une bonne mise en jambes. Le scénario s’inspire du tout premier Kirby, sorti en son temps sur Game Boy, mais dans une version très nettement édulcorée (entendez par là, avec des niveaux nettement plus courts et des boss en moins). À son égard, on parlera donc plutôt d’un «remake» que d’un portage pur et simple du jeu Game Boy. Le but de notre héros est de mettre fin aux agissements de King Dedede et de ses acolytes, qui se sont emparés de toute la nourriture (sucreries et autres bonbons) présente dans Dreamland. Pour y arriver, notre héros dispose de tout son courage et surtout, comme dans tous les autres Kirby, de sa faculté à avaler ses ennemis. Une fois un ennemi avalé, il pourra ensuite s’en servir comme projectile en le recrachant. Par contre, pour Kirby Super Star, les développeurs ont eu la bonne idée d’introduire deux nouveautés -de taille- (que l’on retrouve dans «Spring Breeze», mais aussi dans «Dyna Blade» et «Revenge of Meta Knight», voir plus bas).

Kirby Super Star Super NES screenshot 03La première est la fonction «Copy», qui permet à Kirby de s’approprier les pouvoirs de ses ennemis. Pour y parvenir, rien de plus simple: une fois un ennemi avalé, il suffit pour le joueur d’appuyer sur la touche “bas” de la croix directionnelle, et voilà que notre petite boule arbore un déguisement en rapport avec son nouveau pouvoir. Il pourra ainsi -liste non exhaustive- lancer des bombes, se servir d’une épée bien efficace, se transformer en pierre, cracher du feu, transformer ses ennemis en blocs de glace, se servir d’un yoyo comme arme, etc. La grande majorité des pouvoirs peut être utilisée de manière continue (tant que Kirby ne perd pas le pouvoir en question ou ne s’en débarrasse au profit d’un allié). Mais certains ne pourront être utilisés que quelques fois, Kirby reprenant ensuite sa forme normale (c’est notamment le cas du pouvoir “micro”, utilisable seulement trois fois, et grâce auquel Kirby hurle dans un micro pour faire disparaître ses ennemis…).

Kirby Super Star Super NES screenshot 04La seconde nouveauté est la possibilité de se faire aider par un «allié» (“helper” dans le jeu). Pour le faire apparaître, il faut que Kirby utilise déjà le pouvoir d’un ennemi. En appuyant sur la touche correspondante, le joueur pourra alors faire apparaître un allié possédant le pouvoir en question. Kirby quant à lui retrouve sa forme initiale… et peut à son tour récupérer un autre pouvoir. L’allié aura sa propre barre de vie, et pourra donc disparaître par la suite si il se fait trop fréquemment toucher par les ennemis. Il existe aussi quelques subtilités supplémentaires que vous découvrirez au cours du jeu, comme le fait de pouvoir se «débarrasser» d’un pouvoir, pour ensuite avoir la faculté d’en reprendre un autre. Notez aussi à ce stade que l’on ne peut faire apparaître qu’un seul allié.

Kirby Super Star Super NES screenshot 05La combinaison de ces deux nouvelles fonctions est vraiment une réussite en terme de fun, et elle apporte aussi une grande diversité au niveau de l’action et des situations proposées par le jeu. Par contre, chose moins réjouissante, on se retrouve souvent avec un Kirby surpuissant, qui en plus, peut être aidé d’un allié «autonome» qui ne se fera pas prier pour dégommer tout seul les ennemis, boss y compris. Vous comprendrez dès lors assez vite pourquoi la durée de vie de «Spring Breeze» et «Dyna Blade» (voir plus bas) est extrêmement courte. Cette remarque mise à part, une fois «Spring Breeze» maîtrisé, vous serez fin prêt pour vous attaquer au reste du soft.

Gourmet Race

Kirby Super Star Super NES screenshot 06Comme son nom l’indique, «Gourmet Race» est une course qui va opposer, pour l’occasion, Kirby et King Dedede. Vous devrez bien sûr, comme dans toute course, essayer d’arriver le premier, mais aussi et surtout, ramasser un maximum de sucreries et autres biscuits bien caloriques. La course est divisée en trois parcours différents, qui se déroulent les uns à la suite des autres, sous la forme d’un Grand Prix. Histoire de repérer un peu le terrain avant d’affronter King Dedede, vous aurez aussi la possibilité de faire chacun des parcours séparément, mais dans ce cas-là, Kirby est seul et les sucreries à ramasser sont absentes. Notez que ces dernières jouent un rôle primordial, car ce sont elles qui, en fin de course, vont déterminer votre score total… et votre victoire éventuelle face à King Dedede.

Les parcours proposés sont relativement courts, et avec un peu d’entraînement, on mémorise assez vite la disposition des obstacles et des items à ramasser. Au final, on se retrouve donc avec un petit jeu amusant et pas bien compliqué, qui sera un compagnon idéal pour se détendre quelques minutes.

Dyna Blade

Kirby Super Star Super NES screenshot 07Dyna Blade n’est autre qu’un énorme oiseau qui détruit les cultures de Dreamland. Kirby va donc devoir se frayer un chemin jusqu’à son nid pour lui filer une bonne raclée. Pour y parvenir, il devra traverser plusieurs niveaux peuplés d’ennemis et à chaque fois terminés par un boss. Du classique de chez classique donc. Tout comme dans «Spring Breeze», Kirby dispose de la faculté de copier les pouvoirs ennemis et de se faire accompagner par un allié. Pour le reste, «Dyna Blade» n’est pas tellement plus compliqué, mais les niveaux sont déjà plus élaborés et un peu plus longs. Une carte générale vous permet ici d’aller de niveau en niveau, et accessoirement, de refaire certains d’entre eux si le coeur vous en dit. On notera aussi la présence de deux petits niveaux -très mal- cachés. À certains moments, il arrive aussi qu’un boss se balade sur la carte, ce qui sera l’occasion pour vous de l’affronter pour récupérer quelques bonus. Dans «Dyna Blade», seul le combat contre le boss final risque de vous opposer quelques résistances.

The Great Cave Offensive

Kirby Super Star Super NES screenshot 08Avec «The Great Cave Offensive», on change un peu de registre. Ici, Kirby va devoir se balader dans une énorme caverne. Il n’y a donc pas de découpage du jeu en niveaux, et il faudra à maintes reprises chercher son chemin, tant les portes et les passages menant à d’autres portions de la caverne sont nombreux. Le but premier de Kirby est ici de trouver 60 trésors disséminés un peu partout dans la caverne. Les dénicher tous vous demandera d’ailleurs du temps et un peu de jugeote (il faudra parfois avoir tel ou tel pouvoir, ou encore emprunter tel chemin en cassant certaines parois, etc.). Pour que vous vous y retrouviez un peu, les développeurs ont assigné l’inventaire de Kirby à un bouton de la manette, idéal pour voir où l’on en est dans la collecte des fameux objets. Sinon, la caverne est bien entendu peuplée par des ennemis, plutôt coriaces pour l’occasion, et sur lesquels vous trouverez les indispensables pouvoirs.

Cette partie du jeu est certainement l’une des plus prenantes. Chercher les différents trésors est vraiment motivant et permet, en outre, de booster la durée de vie générale de Kirby Super Star.

Revenge of Meta Knight

Kirby Super Star Super NES screenshot 09Cette partie du jeu propose un trip beaucoup plus nerveux et speed, comparé aux niveaux bucoliques de «Spring Breeze» ou de «Dyna Blade» par exemple. Meta Knight menace d’envahir Dreamland, et Kirby part à l’assaut de la forteresse volante de ce grand méchant. Les niveaux et les situations s’enchaînent ici à un rythme effréné, avec des ennemis qui ne vous laissent pas le temps de souffler. Il n’y a pas de découpage en niveaux en tant que tel, mais vous visitez successivement les différentes parties du vaisseau ennemi (pont, salle des machines, extérieur, ailes…). À chaque fois que vous vous débarrassez d’un boss intermédiaire, vous êtes envoyés dans une autre partie du vaisseau.

«Revenge of Meta Knight» fait partie du plat de résistance de Kirby Super Star, avec «The Great Cave Offensive» et «Milky Way Wishes». Pas très très long, il offre par contre un challenge intéressant et une ambiance vraiment sympa, rehaussée par la présence continuelle (en bas de l’écran) de dialogues entre les ennemis et leur chef Meta Knight.

Milky Way Wishes

Kirby Super Star Super NES screenshot 10Sans avoir l’air d’y toucher, «Milky Way Wishes» est très certainement le jeu le plus dur de Kirby Super Star. Il ne se débloquera d’ailleurs que si vous terminez les 5 autres jeux principaux. Le scénario est aussi des plus farfelus, puisque notre petit Kirby va devoir mettre un terme à la dispute qui se déroule entre le soleil et la lune. Pour y parvenir, il devra rassembler le pouvoir des étoiles et faire un voeu auprès de la comète Nova. Dans «Milky Way Wishes», et contrairement aux autres jeux, lorsque vous avalez un ennemi, vous ne pourrez pas récupérer son pouvoir. Vous devrez en fait trouver les différents pouvoirs, qui sont disséminés dans les niveaux. Une fois qu’un pouvoir est découvert, vous pourrez alors l’utiliser à volonté sur Kirby. «Milky Way Wishes» vous propose donc de collectionner les différents pouvoirs, et de les utiliser à bon escient pour progresser dans le jeu. Ah oui, petit détail: ne croyez pas que le jeu soit plus facile parce que vous pouvez vous équiper des pouvoirs trouvés à volonté, ce serait sous-estimer le travail des développeurs du jeu ;o)

The Arena

Kirby Super Star Super NES screenshot 11Il s’agit d’un petit jeu à débloquer, qui vient compléter «Samuraï Kirby» et «Megaton Punch» (voir plus bas). Un peu à la manière des modes “Survival” que l’on retrouve dans les jeux de combats, Kirby et son allié doivent vaincre le plus grand nombre d’ennemis possibles sans se faire tuer. Et les ennemis en question ne sont autres que les mini-boss et les boss que vous aurez rencontré au cours de vos aventures. «The Arena» est loin d’être facile et permet avant tout de “refaire” les boss à volonté. Si vous êtes un maniaque des scores à battre, vous devriez aussi apprécier ce jeu à sa juste valeur.

Vous en reprendrez bien deux petits pour la route…

Kirby Super Star Super NES screenshot 12Disponibles dès le départ, vous trouverez aussi deux autres petits jeux bien sympathiques qui pourront se jouer seul ou à deux. Ils se basent tous deux sur vos réflexes à la manette, et à défaut d’être super originaux ou indispensables, ils vous feront passer un bon moment. «Samuraï Kirby» vous propose des duels à un contre un, dans le style “film de samuraï”. Au moment où la console vous l’indique, vous devez appuyer sur n’importe quelle touche de la manette. C’est donc le plus rapide des deux qui gagnera le duel. Il faut noter que la console se défend pas mal. ;o)

Kirby Super Star Super NES screenshot 13«Megaton Punch» vise également l’utilisation de vos réflexes, mais selon un gameplay sensiblement différent. Votre but est de démolir un gros bloc de pierre (qui, par extension, va provoquer une fissure plus ou moins importante dans l’étoile sur laquelle vous vous trouvez). Pour y parvenir, vous devrez déterminer la qualité de votre frappe en trois temps, à savoir: appuyer au moment opportun sur une jauge qui se remplit de manière continue, puis, essayer d’appuyer au bon moment lorsque deux cercles présents à l’écran se superposent, et enfin, appuyer sur une touche quand un balancier représenté à l’écran passe sur un cercle. Cette explication vous paraîtra probablement abstraite, mais quand vous aurez le jeu entre les mains, vous comprendrez immédiatement de quoi je parle. Au final, le vainqueur sera le concurrent qui aura produit la frappe la plus “lourde”, d’où le titre «Megaton Punch».

Comme vous pouvez le voir, ces deux jeux ne proposent rien de transcendant, mais sont correctement réalisés et ont au moins le mérite d’être conviviaux.

Et sur le plan technique ?

Kirby Super Star Super NES screenshot 14Apparu vraiment sur le tard, alors que la Super Nintendo était dans ses dernières années, Kirby Super Star a bénéficié de toute l’expérience des équipes de HAL et de Nintendo, ainsi que d’une cartouche de grande capacité. Et ça se sent tout au long du jeu. L’inspiration graphique s’inscrit bien entendu dans la lignée des aventures précédentes du petit héros (île, jungle, niveaux aquatiques, niveaux dans les nuages, caverne…). Les graphismes sont en tout cas exemplaires et propres. Les sprites des différents persos sont aussi de bonne taille, et possèdent chacun des animations cocasses et tout à fait fluides. Les couleurs utilisées, que ce soit pour les décors ou les persos, sont vives et simples (c’est l’univers Kirby qui veut cela), mais à chaque fois bien choisies.

Kirby Super Star Super NES screenshot 15Question musiques, n’y allons pas par quatre chemins: les compositions musicales présentes dans Kirby Super Star sont tout bonnement excellentes. Et contrairement à ce que les graphismes laisseraient supposer, elles ne tombent pas dans la mièvrerie facile. Elles ont plutôt comme fil conducteur la bonne humeur, avec des thèmes sympas que l’on écoute avec plaisir. À certains moments, les morceaux se répètent, mais c’est tout à fait supportable et l’on passe vite au-dessus de ce petit inconvénient. Côté bruitages, on est aussi dans le tout bon, avec des explosions qui sonnent comme de bonnes grosses explosions, et toute une panoplie d’autres sons qui collent parfaitement aux situations retranscrites à l’écran.

Kirby Super Star Super NES screenshot 16Enfin, Kirby passe le test de la maniabilité haut la main, à tel point que diriger la petite boule rose ne posera aucun souci à la grande majorité des joueurs (qu’ils soient jeunes -voire très jeunes- ou plus vieux). Tous les boutons de la manette Super Nintendo sont utilisés, sans jamais pour autant rendre la maniabilité confuse. Sur ce point, les développeurs ont donc fait du très bon boulot, surtout quand on voit le nombre d’actions différentes que Kirby peut exécuter. Pour conclure ce chapitre, il est important de noter que la durée de vie fait aussi partie des bonnes surprises de ce Kirby Super Star, avec un contenu solide (principalement du côté des jeux à débloquer) qui vous occupera pendant un moment. La replay value, par contre, sera un peu plus faible, à moins que vous n’ayez pour objectif de battre vos propres scores. Un second joueur pourra aussi vous rejoindre, histoire de relancer un peu l’intérêt du soft. Il contrôlera alors l’ “allié” dans les jeux orientés plate-forme, ou se mesurera à vous dans les mini-jeux par exemple.

En conclusion

De prime abord, on peut être sceptique face à la forme que prend ce Kirby Super Star et sa “compil” de titres plus ou moins longs. Surtout quand la première demi-heure de jeu se plie en deux temps trois mouvements, via les trois premiers jeux ultra faciles. Par contre, on découvre ensuite un challenge nettement plus consistant, avec «The Great Cave Offensive» et les deux autres gros jeux débloquables. Et c’est là que la magie de ce Kirby Super Star opère, avec son système de récupération des pouvoirs et ses niveaux bien construits. Les petits jeux “annexes” sont également bien sympathiques, ce qui ne gâche rien. En conclusion, si vous aimez Kirby, vous ne serez certainement pas déçu par cet excellent titre, et si vous êtes réfractaire aux aventures de la petite boule rose, vous feriez mieux de vous raviser, au risque de passer à côté de très bons moments de plate-forme…

PS: Pour ceux qui n’auraient pas l’occasion d’essayer cette version sur Super Nintendo, tout n’est pas perdu, puisque Nintendo a sorti récemment au Japon et aux USA Kirby Super Star Ultra, soit le remake sur DS du Kirby Super Star de la Super Nintendo. Aux dernières nouvelles, ce titre devrait arriver chez nous dans le courant du 1er trimestre 2009. Et si, par contre, vous ne jurez que par l’original, moyennant une Wii et 800 points, vous pourrez aussi télécharger Kirby’s Fun Pak via la console virtuelle. Comme quoi, le recyclage “made by Nintendo” a parfois du bon…

Note Finale
Technique – 8 /10

Un univers cohérent et joli, des sprites qui bougent bien, de jolis effets visuels … C’est certain, Kirby Super Star assure sur le plan purement technique.

Musique – 8 /10

De jolies compositions qui évitent avec brio la facilité, pour véhiculer de la bonne humeur du début à la fin du jeu. Les bruitages sont quant à eux particulièrement soignés: on s’y croirait.

Gameplay – 9 /10

Aucun problème à signaler pour le maniement de Kirby, Nintendo bénéficiant d’un savoir-faire inégalé dans ce domaine. Les grosses nouveautés introduites par cette épisode (copie des pouvoirs et support d’un allié) sont aussi très bien exploitées dans le jeu.

Durée de vie – 7 /10

Trois jeux vraiment faciles, trois autres qui présentent un challenge nettement plus intéressant, le tout complété par trois "mini-jeux" sympathiques. Ce Kirby Super Star propose au final une durée de vie qui n’a pas à rougir face à la concurrence.

Innovation – 7 /10

On évolue dans un univers et un gameplay connus. Les fans ne seront pas dépaysés. Les ajouts propres au titre constituent plus une évolution -très intéressante- qu’une révolution dans le gameplay des "Kirby".

En résumé
Avec sa forme de compil’, Kirby Super Star ratisse large et plaira au plus grand nombre.
8
Très bon

Infos Pratiques
Développé par HAL Laboratory
Édité par Nintendo
Sorti le 21.03.1996 (Japon) (1)
Sorti le 20.09.1996 (USA)
Sorti le 23.01.1997 (Europe) (2)
action / plate-forme
1 à 2 joueurs
Cartouche de 32Mb
Sauvegarde sur la cartouche
Existe aussi sur Nintendo DS
(1) appelé «Hoshi no Kirby Super Deluxe» au Japon
(2) appelé «Kirby’s Fun Pak» en Europe
En vidéo
Consultez une sélection de vidéos en rapport avec ce jeu.
Voir aussi, les autres Kirby de la Super NES
Vous aimerez peut-être …
Disney’s The Jungle Book Cool Spot Umihara Kawase SWAT Kats : The Radical Squadron The Mask Congo’s Caper Hameln no Violin Hiki Mega Man X3
Vous avez aimé ce test ? Partagez-le !
© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page