un duo de choc

The Adventures of Batman & Robin

Depuis quelques mois traîne dans nos consoles HD un jeu plus qu’exemplaire, à savoir le fameux Batman Arkham Asylum, monstre vidéo ludique nous projetant au cœur d’une action digne des meilleurs films hollywoodiens. Mais à l’époque de notre chère Super NES, Konami nous pondait déjà une très bonne adaptation de l’univers du sombre héros et de son acolyte inutile, The Adventures of Batman & Robin. Sorti en 1994, ce jeu de plate-forme/action nous a permis de donner de la mandale aux vilains de Gotham City et ce avec un jeu pleinement réussi. Retour sur un succès qu’on ne démontre plus.

Batman et le jeu vidéo, une belle histoire d’amour

The Adventures of Batman & Robin Super Nintendo screenshot 01Créé par Bob Kane et Bill Finger en 1939, Batman est un super héros démuni de pouvoirs surnaturels, ce qui le rend proche de l’individu lambda, contrairement à la plupart des super héros. Avec l’avènement de la folie des jeux vidéo dans les années ‘80, l’adaptation vidéoludique de notre chère chauve-souris était incontournable. Elle commença sur Amstrad CPC avec un jeu inintéressant, bâclé et aux graphismes plus que douteux. Mais Batman prit réellement son essor sur nos pads avec une version NES éponyme, qui malgré des graphismes moyens et un gameplay assez rigide conquis rapidement le public de fans du Dark Knight.

The Adventures of Batman & Robin Super Nintendo screenshot 02Les adaptations vidéoludiques de la chauve-souris en collants ont été légion durant ces 30 dernières années, et ce sur une multitude de supports (cet article n’a pas pour vocation de vous les énumérer tous, alors je vais m’arrêter là). La Super NES quant à elle connu le portage d’un film Batman, à savoir Batman Forever, qui est certainement la pire adaptation console du héros de Gotham City. Mais Batman ne s’arrêta pas là sur nos consoles 16 bits, et l’arrivée de The Adventures of Batman & Robin a laissé une trace ineffaçable dans bon nombre d’esprits de joueurs.

Un jeu fidèle à l’esprit de la série animée

The Adventures of Batman & Robin Super Nintendo screenshot 03Le jeu est tiré de la série animée américaine du début des années ‘90, et dès le lancement l’écran-titre nous met dans le bain: un magnifique fond représentant nos deux héros, le tout saupoudré par une adaptation fidèle de la bande originale de la série. Le menu ne nous propose que peu de choses: un bouton option pour choisir le niveau de difficulté (influant uniquement sur le nombre de vies et de continues), reconfigurer la manette à souhait ou encore écouter les musiques du jeu et changer le mode sonore (stéréo ou mono), ainsi qu’un bouton pour lancer la partie. Bref, pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais les jeux du genre à l’époque ne nous ont que rarement proposé plus.

The Adventures of Batman & Robin Super Nintendo screenshot 04Ce qui est étonnant à première vue, c’est qu’aucune intrigue particulière ne nous est présenté, pas de scénario, mais chaque niveau représente un super vilain contre qui Batman doit se battre. Le Joker, Catwoman, Clayface, le Pingouin et d’autres seront donc présents pour vous mettre des bâtons dans les roues, le tout dans 8 niveaux au total (et ainsi 8 adversaires principaux) tous très variés et très bien représentés. Les fans seront ravis, puisque les graphismes fins et colorés rendent parfaitement honneur à la série, tant pour les niveaux qui bénéficient d’un design des plus impressionnants pour notre chère 16 bits, que pour les sprites des personnages, que l’on reconnaît parfaitement grâce à un détail et à une animation aux petits oignons. Les développeurs ne se sont pas arrêtés là puisque certains passages optent pour une incrustation avec un mode-7 du plus bel effet. En bref, d’un point de vue graphique, cet opus a de quoi séduire tant il est impressionnant, Konami ne s’est pas moqué de nous et cela participe grandement à l’immersion dans l’univers de Batounet.

The Adventures of Batman & Robin Super Nintendo screenshot 05L’ambiance sonore elle non plus n’est pas en reste, la musique reprend les thèmes de la série animée avec le plus grand soin, elle donne tout ce que le processeur audio de la Super NES a dans le ventre, avec des thèmes variés et très bien rendus. Aucune lassitude ne se montre avec ces thèmes et c’est un plus considérable pour ce titre. Les effets sonores quant à eux rendent également très bien, avec des voix digitalisées et des bruitages impeccables qui retranscrivent parfaitement l’intensité des coups portés. Le jeu nous offre donc une immersion parfaitement orchestrée au niveau audio, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Une maniabilité exemplaire

The Adventures of Batman & Robin Super Nintendo screenshot 06Mais un jeu vidéo ne se juge pas par ses graphismes ou sa musique me direz-vous (bien qu’il s’agisse d’un point important), mais avant tout par son gameplay. Ici, force est de constater que Konami a mis les petits plats dans les grands! Le jeu se décompose en une succession de phases de plate-forme et de phases d’action, avec parfois quelques détours (comme le passage où vous conduirez la Batmobile avec une vue type micro-machine, qui est certainement la phase la moins réussie à mon sens), les possibilités de gameplay sont donc variées, ce qui rend le jeu exempt de toute linéarité. A chaque début de niveau, un écran de sélection s’affiche vous permettant de sélectionner l’équipement dont Batman disposera: ceci est un atout majeur du jeu, car il influe directement sur le gameplay, vous permettant de traverser le niveau comme vous l’entendez. Batman dispose d’un équipement très varié, bat-grappin, batarang, fumigènes, masque à gaz, lunettes à rayons X, explosifs, gaz anesthésiant, de quoi ravir les gamers, apportant une grande diversité dans les modes d’action.

The Adventures of Batman & Robin Super Nintendo screenshot 07En ce qui concerne l’interaction même entre le joueur, pad en main, et le héros de la nuit, Konami a réalisé un travail sans encombre et des plus séduisants. Il y a une touche pour sauter, une touche pour frapper, une touche pour utiliser l’équipement sélectionné, une touche pour switcher parmi les objets de l’équipement et une touche pour se défendre. Le gameplay est simple et efficace, et Batman réagit au doigt et à l’œil, c’est donc sans problème qu’en quelques minutes de jeu vous prendrez totalement possession des aptitudes de la chauve-souris masquée. Aucun bug de collision ne vient entacher la jouabilité, en bref ce jeu est un monstre d’efficacité.

Un verdict qui tombe sous le sens

Eh oui mes amis, sans conteste ce jeu est un monument du genre. Il conviendra parfaitement aux grands admirateurs de Batounet, mais également à des joueurs pas forcément passionnés par la licence. Moi qui ne suis pas un grand fan de Batman, ce jeu a su me séduire en tout point, de par son rythme, ses graphismes et sa jouabilité. En bref, il s’agit d’un must-have de la Super Nintendo qui saura vous tenir en haleine des heures durant. Amis retrogamers, foncez dessus sans hésiter!

Note Finale
Technique – 9 /10

Le jeu est d’une technique exemplaire, les graphismes splendides sont parfaitement en corrélation avec l’univers de la série animée, l’animation et le détail des sprites sont un des points forts de ce jeu, qui se veut extrêmement plaisant à regarder.

Musique – 9 /10

Encore un des gros points forts de ce jeu, l’environnement musical de Batman y est très bien retranscrit. Pas à un seul moment la lassitude ne pointe le bout de son nez, les thèmes sont variés et apportent beaucoup à l’ambiance.

Gameplay – 8 /10

Bien qu’elle reste assez classique dans le genre, la jouabilité de ce titre jouit d’une grande précision et d’une diversité à toute épreuve. Batman répond parfaitement aux moindres pressions sur la manette, pour le plus grand plaisir des joueurs.

Durée de vie – 8 /10

Voilà une durée de vie tout à fait honorable pour le genre de jeu et son support. Il vous faudra entre 6 et 8 heures pour en venir à bout, le mode Hard apportant une petite replay value puisqu’il ne permet pas d’utiliser les password pour accéder aux niveaux.

Innovation – 7 /10

Sans réellement révolutionner le genre, le jeu apporte suffisamment de nouveautés tant du point de vue de la technique que de la jouabilité pour impressionner le joueur habitué des jeux d’action/plate-forme.

En résumé
Les fans de Batman seront aux anges devant un soft d’une telle qualité, et les autres joueurs aussi.
9
Un hit !

Infos Pratiques
Développé par Konami
Édité par Konami
Pas sorti au Japon
Sorti en 12.1994 (USA)
Sorti en 1994 (Europe)
action / plate-forme
1 seul joueur
Cartouche de 16Mb
Sauvegarde par mots de passe
Existe sur rien d’autre
Voir aussi, les autres jeux Batman de la Super NES
Vous aimerez peut-être …
Bram Stoker’s Dracula Hameln no Violin Hiki Sparkster Joe & Mac : Caveman Ninja Hagane : The Final Conflict Congo’s Caper Xandra no Daibouken : Valkyrie to no Deai Hyper Iria
Vous avez aimé ce test ? Partagez-le !
© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page