retour presque réussi d'un grand hit

[GBA] Breath of Fire II

Plus de 6 mois après la réédition du premier épisode de la série, voici la suite, qui est encore une fois une version mise à jour d’un hit de la Super NES. C’est la mode, mais pour une fois on ne va pas s’en plaindre; en effet, le jeu est plutôt bon!

Une renaissance méritée

Breath of Fire II Game Boy Advance screenshot 01À l’époque des 16 bits de salon, Breath Of Fire 2 avait bénéficié d’une sortie extrêmement discrète en Europe. Pas de localisation française, pratiquement introuvable, le jeu est vite devenu un collector. Aujourd’hui, les possesseurs de cette version peuvent s’estimer heureux! Heureusement pour les fans, cette version GBA va leur permettre d’enfin s’y essayer. Très peu de modifications ont été opérées. Une nouvelle présentation, néanmoins identique à la première réédition GBA, quelques jolis dessins par-ci par-là, quelques effets spéciaux en plus, et c’est tout. BOF2 est donc un portage quasi identique à la version 16 bits, ce qui implique beaucoup de choses…

Breath of Fire II Game Boy Advance screenshot 02Autant l’annoncer tout de suite, BOF2 n’est absolument pas original, il ne révolutionne en aucun cas le monde du RPG. Les actions principales sont donc exactement les mêmes que dans bon nombre d’autres productions du genre: combats, donjons, exploration, un brin de réflexion pour les quelques énigmes, et ça s’arrête là. Cependant, le jeu est de qualité supérieure comparé au premier opus. Le scénario est tout d’abord beaucoup plus original et fouillé: Ryu est un jeune orphelin élevé aux côtés de sa sœur par un vieil homme. Un jour, après qu’il ait dormi au pied d’un dragon endormi, il découvre que ses deux compagnons ont disparu, et s’enfuit avec un homme-chien du nom de Bow. Une dizaine d’années passent et les deux amis sont devenus inséparables. Ils travaillent en tant que mercenaires désormais. On les retrouve donc alors qu’ils s’apprêtent à accomplir une nouvelle mission: retrouver l’animal de compagnie de la belle Mina! S’en suivent moultes péripéties qui mèneront très loin nos deux héros…

Breath of Fire II Game Boy Advance screenshot 03Les personnages sont très charismatiques. De l’homme-singe à la belle Nina, ils sont tous très différents car le monde de BOF2 renferme de nombreuses races très originales: hommes-chats, hommes-poissons, etc. Voici donc déjà deux points qui rendent BOF2 de loin supérieur à BOF1. Ce n’est pas fini… La linéarité, principal défaut du premier épisode, est ici moins prononcée. Certes, les incessants aller-retours entre les différents mondes vous ennuieront, mais l’histoire est riche en rebondissements qui vous tiendront en haleine. De plus, il vous faudra trouver tous les secrets du jeu (et Dieu sait combien ils sont nombreux!) pour pouvoir le finir à 100%, ainsi que participer à plusieurs mini-jeux désormais célèbres, comme par exemple la chasse et la pêche. Cependant, les infos sur la destination à suivre sont souvent très maigres, la carte n’est pas assez précise et l’absence de sauvegarde sur celle-ci, ainsi que l’impossibilité de changer de persos à tout moment sont autant de petits défauts qui vous feront par moment regretter l’achat du jeu.

Breath of Fire II Game Boy Advance screenshot 04L’aventure est donc très classique, faisant se suivre donjons, villages et parlotte avec brio. Ce n’est certes pas original, c’est très linéaire mais les fans de ce style de jeu apprécieront, et les novices pourront se faire une idée en jouant à ce RPG “de base”. L’interface de combat reste quant à elle identique. On ne change pas quelque chose qui marche à merveille! Les batailles se déroulent donc au tour par tour. En plus des actions spécifiques à chaque personnage, vous retrouverez les désormais inévitables “attack”, “item”, “run”, “defend”, etc. Le système de sauvegarde ne change pas d’un poil lui non plus: la “quick save”, disponible à tout moment, est toujours là ainsi que la possibilité de sauver grâce aux statues et aux prêtres dans les églises.

On continue dans le moyen

Breath of Fire II Game Boy Advance screenshot 05Continuons par les graphismes. Ceux-ci n’ont subit aucune retouche par rapport à la version Super NES. Cela se ressent énormément et handicape beaucoup ce BOF2. On est donc loin de profiter de la puissance des 32 bits de la GBA, une fois de plus; les décors sont simplistes, très souvent les lieux se ressemblent, tout n’est pas assez détaillé. Il en est de même pour les personnages: parfois, la seule différence qu’il existe entre un héros et un villageois est la couleur de sa veste! C’est tout dire… Voilà ce qu’il en est des phases d’exploration. Les combats sont tout de suite plus attrayants graphiquement: les décors sont nettement plus beaux et les persos plus détaillés, sans pour autant atteindre des sommets, bien évidemment. Même une Super Famicom est capable de beaucoup mieux (cf Star Ocean).

Breath of Fire II Game Boy Advance screenshot 06Les effets spéciaux sont assez insignifiants eux aussi, la GBA que Nintendo est très fier de présenter en tant que 32 bits, est encore une fois énormément sous-exploitée, c’est vraiment dommage (on a tendance à se répéter avec toutes ces rééditions…)! Les musiques sont quant à elle très énervantes. Dans les villages, on rencontre toujours la même rengaine et celle des combats, très “Rockmanesque”, est chiante à souhait. Bref, c’est vraiment du bas de gamme pour un RPG, on est loin des compositions de M. Uematsu ou encore de M. Kondo… Néanmoins, il reste une très bonne durée de vie qui ne vous fera pas regretter l’achat du jeu car il vous faudra plusieurs dizaines d’heures avant d’en venir à bout. Bonne nouvelle!

En conclusion

Breath Of Fire 2 n’est pas un mauvais jeu en soi, mais est vraiment dépassé. Graphismes simplistes, innovations inexistantes et linéarité en sont les principaux défauts. Cependant, l’aventure reste assez passionnante pour captiver les fans de RPG. Les novices seront soit happés par la magie de cette série, soit complètement repoussés; BOF2 est donc un jeu à essayer avant d’acheter. Un jeu bon à remplir un tant soit peu les caisses de Capcom…

Note Finale
Technique – 6 /10

Même la Super NES est capable de beaucoup mieux! C’est très décevant étant donné qu’aucune retouche n’a été effectuée. Vraiment dommage…

Musique – 6 /10

Les musiques sont énormément énervantes, tandis que les bruitages sont très insignifiants; un autre point noir donc…

Gameplay – 7 /10

Aucun souci, mais de toute façon ce n’est pas le plus important dans un RPG. Efficace…

Durée de vie – 9 /10

Qui dit RPG, dit long. Plusieurs dizaines d’heures vous seront nécessaires pour en venir à bout, ce qui est très bon! On en redemande!

En résumé
Hit de la Super NES, Breath of Fire II fait ici l’objet d’un portage un peu trop paresseux.
6
Honnête

Infos Pratiques
Développé par Capcom
Édité par Capcom
Sorti le 19.12.2001 (Japon)
Sorti le 15.04.2002 (USA)
Sorti le 25.07.2002 (Europe)
RPG
1 seul joueur
Cartouche de ? Mb
Sauvegarde sur la cartouche
Existe aussi sur Super NES, Console Virtuelle (Wii)
Voir aussi
Vous aimerez peut-être …
[GBA] Phalanx [GBA] Final Fight One [GBA] F-Zero : Maximum Velocity [GBA] Earthworm Jim [GBA] Disney’s Magical Quest starring Mickey & Minnie [GBA] Prehistorik Man [GBA] Tales of Phantasia [GBA] Donkey Kong Country 3
Crédits
Version originale du test sur Nintendo Difference.
Repris sur la MdP avec l'autorisation de Draco.
Vous avez aimé ce test ? Partagez-le !
© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page