presque l'original... en version de poche !

[GBA] Disney’s Magical Quest starring Mickey & Minnie

Nintendo n’est pas le seul à reconvertir ses anciens jeux. Disney fait également partie du lot! Mais comment pourrait-on se fâcher de cette reconversion d’un Mickey plus éblouissant que jamais. Ce DMQSM&M (un peu long comme abréviation vous ne trouvez pas?) est certainement l’un des meilleurs Mickey qui existe sur console.

Conte pour enfants

Disney's Magical Quest starring Mickey & Minnie Game Boy Advance screenshot 01Mickey a toujours été d’un naturel très enfantin, toujours prêt à aider ses amis. Cette petite souris qui a toujours le cœur sur la main aime les animaux mais plus que tout son fidèle compagnon Pluto. Mickey (ou Minnie, selon vos goûts personnels) et ses amis jouaient à la balle dans le parc lorsque Dingo envoya la balle un peu fort. Pluto se précipita donc sur celle-ci. Le problème, c’est qu’il est tombé de cette petite falaise et a disparu! Plus qu’une disparition, c’est un enlèvement. Retrouver Pluto est donc l’objectif principal de cette aventure qui vous obligera à défier le terrible empereur Pat. Mais peut-être que tout ceci n’est qu’un rêve ;-) !

Reconversion = améliorations ?

Disney's Magical Quest starring Mickey & Minnie Game Boy Advance screenshot 02Si, à l’époque, Disney’s Magical Quest pouvait se targuer d’être un excellent jeu de plate forme, on est en droit de se demander si, aujourd’hui, la magie opère toujours. Les améliorations sont certes “minnie-mes” (désolé pour le jeu de mots :-) ), mais elles ne sont pas pour autant négligeables. Premièrement, on note l’apparition d’une pile de sauvegarde et la possibilité de sauvegarder sa partie à n’importe quel moment dans le jeu, grâce au menu accessible avec Start. Néanmoins, cela ne veut pas dire que vous reprendrez pile poil où vous vous étiez arrêté. Ensuite, on perd le mode 2 joueurs au profit du Mode Mini-jeux composé de 3 sous-menus: 1 Joueur, 2 Joueurs et Record. La principale nouveauté réside dans l’apparition de Minnie. Sur Super NES, le jeu se nommait The Magical Quest Starring Mickey Mouse tandis que maintenant, le soft a pour titre Disney’s Magical Quest Starring Mickey & Minnie. Les développeurs ont donc remanié le titre pour qu’il colle mieux au jeu. Cela montre l’importance accordée à la gente féminine dans les jeux vidéos!

Du pareil …

Disney's Magical Quest starring Mickey & Minnie Game Boy Advance screenshot 03Hormis les quelques détails énoncés ci-dessus, The Magical Quest est une simple reconversion, un peu comme les Mario. Ainsi, les graphismes sont toujours aussi colorés et retranscrivent à merveille cet univers enfantin qui caractérise les épisodes de Mickey. Les décors sont vraiment féériques et varient vraiment d’un monde à l’autre. D’ailleurs, même si chaque monde tourne autour d’un thème (la forêt, la neige, le château), les niveaux eux-mêmes varient un peu, laissant loin derrière eux la lassitude! Les 2 héros ont bénéficié d’un traitement tout particulier. D’une taille plus qu’honorable, leurs mouvements sont parfaitement fluides et nombreux. Les costumes ajoutent encore plus de charisme à ces chères petites souris et on n’a aucun mal à les distinguer.

Disney's Magical Quest starring Mickey & Minnie Game Boy Advance screenshot 04Lorsque Minnie porte le costume de pompier, on pourrait croire que c’est Mickey habillé en orange, mais il n’en est rien, puisqu’en fixant quelques secondes le personnage, on aperçoit ses jolis yeux qui font toute la différence. Un soin particulier a donc été accordé aux tuniques (Mickey en magicien est super!) et en plus de contribuer à l’enrichissement du jeu par lui-même, ces tenues enrichissent les graphismes! Les ennemis sont également très travaillés, surtout les boss qui sont, comme à l’époque, à la fois imposants et esthétiques. L’empereur Pat est un modèle du genre! Bref, en un mot comme en 100: malgré le faible nombre de modifications apportées au titre, The Magical Quest reste l’un des plus beaux jeux de plate-forme en 2D qui existe sur GBA!

… au même!

Côté son, c’est identique à la Super NES, la qualité Stéréo en moins (quoiqu’avec des écouteurs…). Toutefois, on note la disparition de petits bruits sur la version GBA comme par exemple celui qui accompagnait l’arrivée de “Capcom”. Certains sont plus discrets (le rotor des tomates :-D ). Néanmoins, l’ambiance sonore initiale est toujours présente, l’atmosphère héroïque-magique est restée intacte.

Un peu court mais passionnant!

Disney's Magical Quest starring Mickey & Minnie Game Boy Advance screenshot 05Malheureusement, Disney’s Magical Quest Starring Mickey & Minnie (c’est la dernière fois que j’écris le titre en entier :-P ) n’est pas exempt de défauts. La durée de vie du jeu est un peu trop courte. Avec ses 6 mondes partagés en 4 niveaux, le soft propose là un maigre butin. Cependant, l’aventure est loin d’être décevante puisque l’on ne s’ennuie pas une seconde. 3 modes de difficulté sont disponibles et il faut bien avouer qu’en mode Difficile, c’est vraiment truffé d’ennemis. De plus, rien que pour voir nos 2 héros dans toute leur splendeur, cela mérite de finir le jeu avec les 2 persos. Sans oublier que des items sont cachés par-ci par-là et que pour se vanter d’avoir tout fait à 100%, il faudra tous les trouver, ce qui implique d’avoir beaucoup de pièces et donc de perdre le moins de vies possibles: un véritable challenge en mode Difficile car les boss sont loin d’être manchots.

Disney's Magical Quest starring Mickey & Minnie Game Boy Advance screenshot 06Heureusement (ou malheureusement), les continues sont infinis. Ce qui rend The Magical Quest si envoûtant est sans aucun doute son gameplay. Les 3 déguisements que l’on découvre au cours de l’aventure ajoutent plus de techniques au jeu qui prend une autre ampleur. Il devient plus qu’un simple jeu de plate-forme. Par exemple, il faudra utiliser de sa magie pour voyager en tapis volant, ou encore, user de son jet d’eau (non ce n’est pas Mario Sunshine) pour pousser des blocs et atteindre les hauteurs. Le grappin de l’alpiniste permet de s’agripper un peu partout. Un petit temps d’adaptation sera peut-être nécessaire pour comprendre le changement de tenue. Il faut faire défiler les tenues grâce à L et la sélectionner avec R. Pour le reste, rien que du classique avec un bouton pour le saut et l’autre pour attraper ou se servir de ses pouvoirs. Les boss requièrent une technique spéciale pour les vaincre (surtout Pat). Pour découvrir tous les secrets, il faudra manier le pad avec habileté car ceux-ci se trouvent toujours dans les endroits les plus inaccessibles (sauf si vous faites marcher votre cerveau).

Hit d’un jour, hit toujours?

The Magical Quest est vraiment un très bon jeu de plate-forme mais sa durée de vie limitée pourra en frustrer plus d’un, surtout que Yoshi’s Island est un concurrent redoutable. Malgré cela, on se laisse prendre au jeu. En occasion, c’est une valeur sûre!

Note Finale
Technique – 8 /10

Rien à dire de ce côté-là, on sent que le travail a été soigné (à l’époque :-P ).

Musique – 6 /10

Des musiques féeriques qui collent à l’ambiance. Elles se répètent peut-être un peu trop vite mais l’essentiel y est.

Gameplay – 7 /10

Manier Mickey (ou Minnie) n’est pas difficile. Le plaisir grandit avec les costumes!

Durée de vie – 5 /10

Le point noir du soft. Quoiqu’en Difficile, ce n’est pas si évident!

En résumé
Techniquement proche de la version Super NES, cette nouvelle version se veut tout aussi attachante.
7
Bon

Infos Pratiques
Développé par Capcom
Édité par Nintendo
Sorti le 09.08.2002 (Japon)
Sorti le 13.08.2002 (USA)
Sorti le 27.09.2002 (Europe)
plate-forme
1 à 2 joueurs
Cartouche de ? Mb
Sauvegarde sur la cartouche
Existe aussi sur Super NES
Voir aussi
Vous aimerez peut-être …
[GBA] Sim City 2000 [GBA] Mr. Nutz [GBA] Mario Kart Super Circuit [GBA] Donkey Kong Country 3 [GBA] Aero The Acro-Bat [GBA] Breath of Fire [GBA] Disney’s Magical Quest 2 starring Mickey & Minnie [GBA] Tales of Phantasia
Crédits
Version originale du test sur Nintendo Difference.
Repris sur la MdP avec l'autorisation de Draco.
Vous avez aimé ce test ? Partagez-le !
© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page