fidèle à l'original, mais pas plus

[GBA] Mr. Nutz

Le GBA restera certainement dans l’esprit de beaucoup comme une Super NES portable, ce que les rééditions en grand nombre des succès de la 16 bits de Nintendo ne contrediront pas. Mr. Nutz revient donc sur Game Boy Advance quelques années après sa première sortie, le charme de l’ancien jeu d’Océan agit-il encore?

Mr. Nutz Game Boy Advance screenshot 01Mr. Nutz fut l’un des jeux de plates-formes les plus appréciés de la Super NES. Il faut dire qu’il était grandement aidé par des graphismes fins et détaillés, un design sympathique, une aventure longue et variée et surtout, un écureuil on ne peut plus mignon! Beaucoup de fans soupçonnent même Rareware de s’être inspiré du jeu d’Océan pour inventer son désormais célèbre Conquer. Il faut dire qu’avec une chevelure orange flashy et deux grandes dents qui dépassent du visage, la comparaison était immédiate et assez facile. Nos deux héros n’ont pourtant que leur apparence en commun, Mr. Nutz est en effet beaucoup moins sale gosse que son confrère.

On est partis

Mr. Nutz Game Boy Advance screenshot 02Le jeu est maintenant entre les mains d’Infogrames et développé par le studio Dream On. Mr. Nutz est un jeu de plates-formes on ne peut plus “classique”. Vous incarnez Mr. Nutz (on s’en serait douté) tout au long du jeu et devez venir à bout des nombreux pièges et ennemis qui se mettront au travers de votre route. Le tout se déroule grâce à un scrolling horizontal que tout joueur a déjà expérimenté au moins une fois dans sa vie. Plusieurs mouvements sont mis à la disposition de notre petit écureuil. Outre les traditionnels sauts, il vous sera possible de vous accroupir, de courir, de lancer des noisettes et même, de donner des coups de queue. Ne voyez là aucune allusion obscène, Mr. Nutz étant un écureuil, il se sert de son membre comme d’un arbre contre les ennemis. Il vous est aussi possible de regarder ce qui se passe au-dessus de vous, très utile car la caméra monte alors de quelques centimètres et dévoile une partie du niveau encore invisible.

Mr. Nutz Game Boy Advance screenshot 03Pratique pour découvrir des plates-formes suspendues ou des bonus! Divers items parsèment votre chemin. Les noisettes vous serviront ensuite de projectiles dans le plus pur style lance-grenades. Les pièces, quant à elles, sont comptabilisées en fin de niveau et vous donnent accès à un niveau bonus si vous en avez récolté un assez grand nombre. Mais vous trouverez aussi des points de vie ou des bonus supplémentaires. Encore une fois, on reste dans le classique. Ici, pas de quêtes annexes, pas de challenges supplémentaires, juste le jeu. Si vous ramassez des noisettes, vous pourrez vous en servir, sinon, cela n’aura aucune influence. On est en ce point un peu déçu, on est en effet maintenant habitué à ces “plus” comme le fait de récupérer les lettres “KONG” dans Donkey Kong ou les “jinjos” dans Banjo-Kazooie par exemple. Ces petites choses qui ajoutent de l’intérêt au jeu.

Continuons la ballade

Mr. Nutz Game Boy Advance screenshot 04Chaque niveau est appelé une ballade et chaque monde est donc composé de plusieurs ballades. Il y a un peu plus d’une vingtaine de ballades différentes, ce qui donne environ 5 mondes. À chaque monde son environnement et son univers. Ainsi, il est rare que vous trouviez des ennemis identiques dans des mondes différents. De même, les décors changent entièrement eux aussi. On passe de la forêt au parc d’attraction par exemple. Le dépaysement est total et tout est fait pour qu’on le sente, même les musiques s’y mettent. L’ambiance sonore accompagne le tout, les bruitages de forêt ne sont bien entendu pas les mêmes que ceux du parc d’attraction. En ce qui concerne les musiques, elles sont agréables et plutôt bien réalisées. Il ne sera pas rare de devoir refaire plusieurs fois le même niveau et pourtant, jamais l’oreille n’est lassée d’entendre la même mélodie.

Mr. Nutz Game Boy Advance screenshot 05Par contre, certains cris de Mr. Nutz sont stressants, surtout quand il perd de la vie, un écureuil en détresse ne donne rien de bon niveau sonore… Quant aux graphismes, ils sont nettement plus fins que sur la version Super NES. Un troisième plan a été ajouté à l’arrière des décors pour une plus grande sensation de profondeur. De plus, c’est détaillé et vraiment joli. Mais le tout devient vraiment agréable à l’œil, avec de belles couleurs bien choisies, des animations un peu partout à l’écran, bref une bonne petite sensation de vie. Mr. Nutz n’est peut-être pas le plus beau jeu GBA du moment mais il s’en sort plutôt bien. Il a su conserver ses couleurs et son style malgré les années.

On arrive au bout

Mr. Nutz Game Boy Advance screenshot 06On a donc une première impression qui donne envie de jouer au jeu plus en profondeur. Mais c’est là qu’intervient le premier gros problème. Il n’y a justement pas assez de profondeur. Je m’explique, le jeu reste très linéaire, on avance dans les niveaux puis on passe au suivant. Il n’y a aucun lien, pas de trame, pas d’histoire, juste du jeu. On avance donc sans aucun relief au niveau du gameplay. N’espérez pas, en effet, avoir différents styles de jeu comme le propose les productions actuelles, Mr. Nutz fait dans la plate-forme et uniquement cela. Pas de mode multijoueurs, pas d’autres modes, rien d’autre en réalité.

Mr. Nutz Game Boy Advance screenshot 07C’est vraiment dommage puisque Mr. Nutz est très agréable à jouer et ne possède aucun défaut dans sa conception. Il souffre uniquement de la concurrence. Chez les voisins en effet, il existe des niveaux à pied, d’autres dans des véhicules, des quêtes annexes, des choses à débloquer, d’autres personnages à incarner, des objectifs à atteindre, bref des choses à faire. Mr. Nutz fait de la plate-forme et ce, uniquement. Dans ce sens, il n’a donc pas su évoluer, il en est resté à l’époque 16 bits, mais depuis, des innovations ont eu lieu dans le domaine, innovations qui auraient pu faire de ce Mr. Nutz version GBA un hit en puissance! Dommage.

En conclusion

Un jeu sympathique mais qui est tué par son manque d’intérêt, ça ressemble à tout ce qui a été vu. Une quête principale et rien d’autre. Ceux qui ont fini la version Super NES, passez votre chemin, il n’y a aucune nouveauté à signaler.

Note Finale
Technique – 7 /10

Mr. Nutz n’a vraiment pas à rougir de ce côté. C’est fin, détaillé et coloré.

Musique – 5 /10

Des musiques sympathiques qui se laissent écouter mais des bruitages parfois trop répétitifs.

Gameplay – 7 /10

Aucun problème à déplorer, l’écureuil répond au doigt et à l’œil aux attentes du joueur.

Durée de vie – 5 /10

C’est assez long mais une fois le jeu fini, vous n’y jouerez plus.

En résumé
Sur Game Boy Advance, Mr. Nutz se contente du minimum syndical : pas de retouches, pas d’ajouts.
6
Honnête

Infos Pratiques
Développé par Dream On Studio
Edité par Infogrames
Sorti le 30.09.2003 (Europe)
Pas sorti au Japon
Pas sorti aux USA
plate-forme
1 seul joueur
Cartouche de ? Mb
Pas de sauvegarde
Existe aussi sur Super NES
Voir aussi
Vous aimerez peut-être …
[GBA] Super Mario Advance 2 : Super Mario World [GBA] Donkey Kong Country 3 [GBA] Super Mario Advance 3 : Yoshi’s Island [GBA] Final Fight One [GBA] Phalanx [GBA] Tales of Phantasia [GBA] Final Fantasy VI Advance [GBA] Sim City 2000
Crédits
Version originale du test sur Nintendo Difference.
Repris sur la MdP avec l'autorisation de Draco.
Vous avez aimé ce test ? Partagez-le !
© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page