cartouche 2 en 1 qui ravira les fans de link

[GBA] The Legend of Zelda : A Link to the Past

Après la série des Mario, on continue par la série des Zelda… Quoi de plus naturel me direz-vous? Les rééditions commencent donc avec le seul épisode Super NES, A Link To The Past. Mais quelle réédition mes amis! Pfiou… Lisez donc ça tout de suite!

Des nouveautés! Des nouveautés!

The Legend of Zelda A Link to the Past Game Boy Advance screenshot 01Première chose à signaler, et c’est important, cette réédition a été développée entièrement par Capcom! C’est tout bénéfique pour les Nintendo-fans car cela prouve une fois de plus la bonne entente des deux sociétés, après la sortie de Oracle Of Ages et Oracle Of Seasons, ainsi que l’exclusivité Resident Evil sur GCN. Capcom aime Nintendo, Nintendo aime Capcom, et c’est le bonheur! À quand le mariage? C’était la petite anecdote du jour, maintenant passons aux choses sérieuses. Tout d’abord, comme pour Mario, la cartouche de Zelda est un 2 en 1, comme le shampooing! Vous avez tout d’abord la réédition de l’épisode Super NES, et puis ensuite un tout nouvel épisode exclusivement multijoueurs nommé justement Four Swords. Mais ce ne sont pas deux épisodes complètement à part, puisque vos actions sur l’un vous permettront d’accéder à de nouvelles possibilités dans l’autre, et vice-versa, mais je parlerai de cela un peu plus tard…

The Legend of Zelda A Link to the Past Game Boy Advance screenshot 02Commençons donc par A Link To The Past. Le jeu ultime de la Super NES est ici pratiquement inchangé. Ainsi, les fans retrouveront avec plaisir un excellent action-RPG avec vue de haut, et les néophytes découvriront LE jeu qui a fait le bonheur de tous les possesseurs de la 16 bits de Nintendo. Le scénario est donc très Zeldaesque: une nuit de tempête, Link fait un étrange rêve où il entend la voix de la princesse Zelda qui l’appelle à l’aide. En effet, elle serait prisonnière du méchant sorcier Aghanim… L’oncle de Link se rend alors au château, encerclé par les troupes du méchant; il trouve une entrée secrète mais, manque de pot, il se fait buter avant d’avoir pu faire quelque chose. Link, héros valeureux s’il en est, décide donc de partir à la recherche de son oncle et le trouve agonisant dans un misérable sous-sol du château. Avant d’expirer, le vieux refile à Link son épée et son bouclier, transmis de génération en génération dans la famille. Et voilà, l’aventure débute ainsi; c’est pas franchement original, mais bon, c’est efficace et les rebondissements seront là pour vous surprendre (hum… ça sent le cochon à plein nez ça!). Et puis, de toute façon, c’est loin d’être la chose la plus importante.

The Legend of Zelda A Link to the Past Game Boy Advance screenshot 03Je vais vous parler maintenant de l’autre jeu présent sur la cartouche, Four Swords. Ce dernier est un tout nouveau jeu développé pour l’occasion par Capcom. Comme vous devez sans doute déjà le savoir, ce jeu est exclusivement multijoueurs (mais pas encore massivement!). En effet, impossible d’y jouer en solo, il vous faudra minimum un ami avec vous pour pouvoir s’y essayer. La question que tout le monde doit alors se poser est la suivante: mais comment se déroule le jeu? Eh bien, je vais m’empresser d’y répondre… En fait, en terme de comparaison, le gameplay s’apparente à celui de Secret Of Mana sur Super NES, que beaucoup d’entre vous doivent connaître. Vous êtes donc plusieurs Link à l’écran, et devez vous entraider à travers les niveaux. Ainsi, certaines énigmes seront impossibles à résoudre si vous y allez seul et donc certaines énigmes ne peuvent être résolues qu’à 4 joueurs. Mais pas de panique si vous n’êtes que deux: étant donné que les 4 différents donjons sont générés aléatoirement, le jeu ne vous mettra jamais d’énigmes qui vous obligeraient à chercher deux autres joueurs!

The Legend of Zelda A Link to the Past Game Boy Advance screenshot 04Vous pourrez donc finir le jeu, que ce soit à 2, 3 ou 4 joueurs. En gros, le système n’est pas très compliqué: il y a 4 donjons différents, dont un tutorial, pour arriver à sauver la princesse Zelda du méchant sorcier du vent Vaati. Dans chacun de ces niveaux, vous devrez résoudre évidemment de nombreuses énigmes, mais aussi faire preuve de réflexes pour arriver à en y échapper. Four Swords est donc un jeu de coopération avant tout, même si bien vite il se transformera en affrontement pour savoir lequel d’entre vous aura ramassé le plus de rubis! C’est donc une réelle nouveauté qui renouvelle beaucoup le mode multijoueurs sur GBA. Assurément, Nintendo ne nous pond pas une simple réédition, mais bel et bien quelque chose de totalement neuf! On en redemande, et on se plaît à imaginer un Zelda inédit avec le moteur graphique de Four Swords, quelque peu amélioré…

The Legend of Zelda A Link to the Past Game Boy Advance screenshot 05Maintenant, passons aux interactions entre les deux jeux. C’est LÀ que l’intérêt du jeu se voit renouvelé pour ceux qui ont déjà fini ALTTP sur la défunte Super NES. Tout d’abord, sachez que les pouvoirs que vous acquerrez dans le jeu solo seront immédiatement disponibles dans le mode multi! En gros, vous obtenez Excalibur dans ALTTP, et vous aurez une épée beaucoup plus forte dans Four Swords J. C’est absolument génial de la part de Capcom, puisque ainsi, les deux jeux ont leur intérêt renouvelé! Mais ce n’est pas tout… Si vous finissez les deux jeux, un nouveau donjon totalement exclusif GBA sera disponible pour ALTTP. Et oui, vous l’aurez deviné, c’est encore mieux. Cela donnera l’envie aux vieux de la vieille de se replonger dans le jeu, qu’ils auront déjà fini plusieurs fois. Bravo bravo Capcom! À noter enfin que ce tout nouveau soft sera compatible avec l’épisode GCN qui vient de sortir au Japon, et qui, je vous le rappelle, a obtenu la note de 40/40 à Famitsu.

Graphismes? On a déjà vu mieux!

The Legend of Zelda A Link to the Past Game Boy Advance screenshot 06Il faut bien le dire, les graphismes sont bien le seul point faible de la cartouche. Ceux de ALTTP sont, vous vous en doutez, inchangés par rapport à la version originale, ce qui est assez décevant, on aurait aimé tout de même un peu de changements… Ceci dit, les puristes seront ravis que l’on n’ait pas touché à un seul cheveu de leur bébé! Donc, pour tout vous dire, un jeu de première génération 16 bits n’est pas un beau jeu pour une portable 32 bits. C’est même moche, mais bon, vu la qualité du jeu en lui-même, je ne pense pas qu’on se plaindra… Heureusement pour lui, Four Swords arbore un tout nouveau moteur graphique.

The Legend of Zelda A Link to the Past Game Boy Advance screenshot 07Première chose, Link a un look similaire à celui de The Wind Waker sur GCN, c’est-à-dire très cartoon, qui lui donne un air sympa, radicalement différent de ce qu’on a l’habitude de voir. Un peu de rafraîchissement, ça ne fait jamais de mal! Les décors sont sympas, sans plus, et de qualité inégale généralement. Certains sont bizarres, étant donné que les donjons sont générés aléatoirement, et sont donc moins bien pensés. Les personnages principaux sont cependant très réussis. Les détails sont précis, les couleurs très flashy sont du plus bel effet et leur animation est vraiment cool! En gros, rien de transcendant, c’est juste dans la moyenne des jeux actuels sur GBA. On n’atteint donc pas la qualité de Golden Sun… Dommage!

Et le reste? Pratiquement parfait…

The Legend of Zelda A Link to the Past Game Boy Advance screenshot 08Il est vrai qu’à part l’aspect graphique un peu en deçà de ce qu’on aurait pu attendre d’un jeu Nintendo, le reste est vraiment de très bonne facture. Ainsi, la maniabilité, bien que très classique, est comme d’habitude avec Big N, quasiment parfaite, ce qui est plutôt une bonne chose! Cependant, l’intelligence artificielle de certains ennemis de ALTTP est assez médiocre, ce qui pourra en énerver quelques-uns. Ceci dit c’est un problème mineur dans un jeu de cette qualité. La musique, quant à elle, est absolument géniale comme d’habitude (encore une fois avec Koji Kondo). Les mélodies sont entraînantes, et on retrouve avec plaisir les musiques d’antan qui ont bercé notre enfance (nostalgie, quand tu nous tiens!). On aurait aimé néanmoins un petit remastering avec plus d’orchestrations pour ainsi donner un aspect plus “symphonique” à l’ensemble, un peu à l’image du thème principal de The Wind Waker.

The Legend of Zelda A Link to the Past Game Boy Advance screenshot 09Autre petit point noir, la voix de Link. C’est très sympa d’avoir rajouté un peu de vie au personnage, mais le problème est qu’à chaque coup d’épée, Link gueule un petit coup, ce qui, à la fin, est vraiment, mais vraiment, très chiant. Et aucun moyen de les enlever… Bref, soit vous éteindrez le son et vous vous priverez des superbes ziks, soit vous supporterez inlassablement les cris de notre petit héros. Parlons un peu de la durée de vie. Celle-ci est vraiment exceptionnelle pour un jeu sorti en 2002. Alors que désormais la moyenne est de 10 heures, celle de ce Zelda est quasiment infinie. Déjà pour finir ALTTP, les néophytes mettront plus de 25 heures pour le terminer complètement, tandis que les fans invétérés le boucleront en une bonne quinzaine… Reste le mode multijoueurs, qui lui, a quasiment une durée de vie infinie puisque le plaisir est renouvelé à chaque fois du fait des donjons aléatoires… Magique! Bref, Zelda est un jeu très long.

En conclusion

Zelda est le jeu GBA de cette fin d’année, assurément. Plus qu’une simple réédition, grâce aux quelques nouveautés mais surtout grâce au mode multi Four Swords, cette cartouche 2 en 1 est un petit bijou que tous les possesseurs de la console devront se procurer à Noël (enfin, juste après). Une valeur sûre donc, qui mérite qu’on se jette dessus!

Note Finale
Technique – 7 /10

ALTTP est moche pour de la GBA, c’est un fait. Cependant, Four Swords est très sympathique et relève un peu le tout, malgré quelques défauts facilement dénotables.

Musique – 9 /10

Les superbes mélodies de Kondo sont toujours là, et sont toujours géniales, mais la voix de Link est assez énervante et les musiques manquent de ré-orchestrations.

Gameplay – 8 /10

Aucun problème, c’est Nintendo, donc c’est quasiment parfait, comme d’habitude. Que voulez-vous que je vous dise de plus?

Durée de vie – 9 /10

Exceptionnelle, à tout point de vue. Le mode solo est très long tandis que le mode multi a une durée de vie quasiment illimitée.

En résumé
Capcom livre un excellent portage de l’opus 16 bits et y rajoute Four Swords : que demander de plus ?
9
Un hit !

Infos Pratiques
Développé par Capcom
Édité par Nintendo
Sorti le 14.03.2003 (Japon)
Sorti le 03.12.2002 (USA)
Sorti le 28.03.2003 (Europe)
action-RPG
1 à 4 joueurs
Cartouche de ? Mb
Sauvegarde sur la cartouche
Existe aussi sur Super NES, Console Virtuelle (Wii)
Voir aussi
Vous aimerez peut-être …
[GBA] The Lost Vikings [GBA] Disney’s Magical Quest 3 starring Mickey & Donald [GBA] Disney’s Magical Quest 2 starring Mickey & Minnie [GBA] Breath of Fire [GBA] Prehistorik Man [GBA] Astérix & Obélix : Paf ! Par Toutatis [GBA] Breath of Fire II [GBA] Mario Kart Super Circuit
Crédits
Version originale du test sur Nintendo Difference.
Repris sur la MdP avec l'autorisation de Draco.
Vous avez aimé ce test ? Partagez-le !
© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page