pourquoi tant de haine ?

Ultraman – Towards The Future -

Très populaire au Japon, Ultraman est apparu pour la première fois en 1966, se posant un peu comme l’icône des séries live japonaises, le premier représentant d’un genre très kitsch (le “Tokusatsu”) qui allait donner naissance à de nombreuses séries et sous-genres, dont les fameux Sentai du style X-Or et Bioman (souvenirs, souvenirs…). Depuis plus de quarante ans, dans sa combinaison moulante rouge et argent,  il met la pâtée à des monstres géants, abominations génétiques évoluant dans des décors en carton pâte, au cours de combats aux effets spéciaux cheap et mal intégrés.

Ultraman Towards The Future Super Nintendo screenshot 01C’est en 1991 que Bandai décida de décliner les exploits du héros sur Super Famicom (jusque-là, rien d’anormal, d’autres jeux Ultraman étaient déjà sortis au Japon, sur Famicom notamment), mais aussi, dans la foulée, de sortir une déclinaison de son jeu aux USA et en Europe. Comme ça, juste pour le fun. Et on s’en serait bien passé ! Ultraman sur Super NES, ça nous donne un semblant de jeu de baston à un contre un, dans lequel on ne peut choisir qu’un seul et unique perso : le grand Ultraman ! La panoplie des mouvements et actions possibles est plus que réduite : un coup de poing, un coup de pied, une projection, un tir au rayon laser, le saut et quelques roulades pathétiques quand on se donne la peine de jouer un peu avec la croix directionnelle.

Ultraman Towards The Future Super Nintendo screenshot 02Dès le premier combat, on comprend très vite sa douleur et, si on a du cran, on réfrène l’envie d’éteindre sa console : les mouvements des deux combattants sont saccadés et l’animation ne doit pas compter plus de 5 images/sec., la maniabilité est inexistante et les décors arborent fièrement des couleurs bien baveuses… Le déroulement des combats est toujours le même. On frappe à volonté l’adversaire tout en gardant un œil sur une jauge d’énergie qui se remplit progressivement au bas de l’écran: celle-ci permet de tirer avec le fameux rayon laser, suivant quatre niveaux de puissance (on peut régler la puissance avec L et R). Quand le “streum” s’écroule au sol, sa jauge de vie est remplacée par le mot “finish”: à ce moment précis, il faut abréger ses souffrances et le faire exploser en lâchant un bon coup de rayon laser à la puissance maxi. Si on ne l’achève pas assez vite, le bougre regagne de l’énergie petit à petit, et du coup, il faut le retaper, réattendre que la jauge du laser daigne bien se remplir…

Ultraman Towards The Future Super Nintendo screenshot 03Si vous êtes fan du héros (il y en a, et c’est un point de vue que je respecte), que vous êtes tenace ou que vous avez tout simplement du temps à perdre, vous mettrez en tout et pour tout une petite heure pour boucler le jeu, mais ce sera uniquement en solo, Bandai ne s’étant pas donné la peine d’inclure un mode 2 joueurs dans la cartouche. Devenu culte de par sa médiocrité (les plus anciens se souviendront avec émotion du test publié dans le numéro 24 de Player One, dans lequel Crevette avait attribué la note historique de 9% à ce pseudo-jeu), cet Ultraman Towards The Future se doit d’être joué au moins une fois par chaque retrogamer, histoire de ne pas mourir idiot. On aura aussi une pensée émue pour les joueurs qui, à l’époque, l’ont acheté au prix plein : les pauvres, ils doivent encore en être tout retournés…

Note Finale
En résumé
Un des jeux les plus pourris de la Super NES qui, heureusement, n’est qu’une exception dans le catalogue de la 16 bits.
0
Ultra nul

Les + et les -
+ la durée de vie ridicule
+ le fait qu’il n’y ait eu qu’un seul opus
- les graphismes pourris
- la maniabilité à la ramasse
Infos Pratiques
Développé par Bandai
Édité par Bandai
Pas sorti au Japon (*)
Sorti en 10.1991 (USA)
Sorti en 1992 (Europe)
combat
1 seul joueur
Cartouche de 4Mb
Pas de sauvegarde
Existe sur rien d’autre
(*) à confirmer : un jeu simplement intitulé Ultraman est sorti au Japon le 6 avril 1991. Il ne s’agit apparemment pas du même jeu (graphismes et monstres différents), mais il aurait servi de base pour cette version occidentale “Towards the future”, exclusive aux USA et à l’Europe.
Encore + d’images
Vous aimerez peut-être …
Samurai Spirits Street Fighter II The World Warrior Kishin Douji Zenki : Denei Raibu Mortal Kombat Killer Instinct Mortal Kombat 3 Fighter’s History Dragon Ball Z
Vous avez aimé ce test ? Partagez-le !
© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page