je tire, je balance, je tire ...

Coron Land

Coron Land… ? Mmmmm… un soft qui vanterait les mérites du Nord de la France bien avant le film de Dany Boon ? Ok, je sors… ^^’ En fait, il s’agit d’un petit jeu Super Famicom dans lequel Hyou et Kiyu, deux jeunes enfants, tentent de retrouver la statue de Snowia, la déesse de la neige. Celle-ci a été dérobée sous leurs yeux par un démon, alors que commençait le festival annuel organisé en l’honneur de la fameuse déesse. Or, sans statue, point de festivités réussies, mais surtout, bien plus grave, le monde sera plongé indéfiniment dans le froid glacial de l’hiver. Brrrrr ! Je vous laisse imaginer le désastre…

Coron Land Super Famicom screenshot 01Dans Coron Land, vous devrez tirer sur tout ce qui bouge avec votre arme. Vous devrez aussi empoigner de curieuses boules violettes pour les projeter à la tête de vos ennemis. Ces fameuses boules, appelées “Corons”, sont créées à partir de certains ennemis : en leur tirant dessus (une seule fois ou plusieurs fois, ça dépend des ennemis), abracadabra ! Ils se transforment en Coron. Vous pourrez alors soit les balancer directement sur les autres ennemis présents, soit les faire rouler sur le sol. Cette dernière action permet au Coron de grossir, grossir, grossir… Une fois lancé, il occasionnera alors encore plus de dégâts. En outre, si il atteint sa taille maximale, il sera parfois même doté d’un pouvoir supplémentaire (Coron bombe, Coron qui rebondit contre les murs et obstacles…).

Coron Land Super Famicom screenshot 02Le soft propose deux modes de jeu différents : un mode Quest et un mode Battle. Dans le premier, vous choisissez d’abord un des deux persos. Les seules différences entre eux sont la nature de leur arme (la fille utilise une baguette magique, le garçon un pistolet) et la portée de celle-ci (la baguette utilisée par la fille a une portée plus longue mais délivre un tir moins rapide). Vous voilà ensuite parti pour l’exploration de trois mondes, chacun divisé en dix stages présentés sous forme d’écran unique, dans lesquels vous devrez éliminer tous les ennemis présents pour passer au suivant. Des power-up apparaîtront de temps à autre (pour améliorer l’arme ou la vitesse de déplacement du perso), tout comme des items (pour redonner de la vie au perso, octroyer une vie supplémentaire…). À chaque niveau réussi, des fruits tomberont du haut de l’écran : à vous de les ramasser pour augmenter votre score.

Coron Land Super Famicom screenshot 03Le mode Battle est quant à lui très basique. Il autorise des affrontements par manche, de 1 à 2 joueurs contre la console. Dans chaque manche, quatre persos seront à chaque fois en lice, mais étonnamment, le soft ne propose pas de mode 3 ou 4 joueurs. On pourra choisir entre quatre persos différents et six arènes (chacune reprenant le thème d’un des stages du mode Quest). Ce sont surtout les fourberies qui sont privilégiées dans ce mode de jeu : il n’y a pas de power-up, pas d’items, pas d’ennemis… mais les fameux Corons sont toujours bel et bien là, apparaissant de manière aléatoire et servant de projectiles aux participants.

Coron Land Super Famicom screenshot 04Alors, Coron Land est-il séduisant ? Ma foi oui… la plupart du temps ! Essentiellement grâce à ses graphismes colorés (dans le style PC Engine), au design rigolo de ses ennemis, et à son principe délibérément orienté action / arcade. Par contre, la maniabilité du soft est assez souvent prise en défaut. Il n’est pas rare de se faire avoir à cause de la lenteur du petit héros : il prend son temps pour tirer, pour se déplacer… Bref, le genre de “souci” qui ne pardonne pas face à des ennemis plus vifs. Les possibilités à 2 joueurs sont aussi clairement sous-exploitées : alors que le mode Quest est jouable à 2 (c’est une chouette attention), se contenter de 2 joueurs maxi dans le mode Battle (alors qu’il met justement en scène 4 persos), c’est limite de la mesquinerie. Même déception concernant le nombre d’arènes, limité à six. Voilà une situation qui ne plaira pas aux joueurs pour qui le multi est un élément essentiel. Dans l’ensemble, Coron Land est donc un jeu inégal : attachant sur certains points, mais largement perfectible et frustrant sur d’autres.

Note Finale
En résumé
Coron Land a de la bonne humeur à revendre, mais son contenu est trop léger pour tenir sur la durée.
6
Honnête

Les + et les -
+ l’univers trop trognon
+ le concept
+ le mode Quest jouable à 2
- la maniabilité perfectible
- 2 joueurs maxi dans le mode Battle
- …
Infos Pratiques
Développé par Aroma co. ltd
Édité par Yumedia
Sorti le 25.08.1995 (Japon)
Pas sorti aux USA
Pas sorti en Europe
action / arcade
1 à 2 joueurs
Cartouche de 8Mb
Sauvegarde par mots de passe
Existe sur rien d’autre
Encore + d’images
Vous aimerez peut-être …
Metal Warriors Virtual Bart Miracle Girls Supapoon Sunset Riders Operation Logic Bomb Wonder Project J : Kikai no Shonen Pino Poko-Nyan ! Henpokorin Adventure
Vous avez aimé ce test ? Partagez-le !
© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page