sport extrême... sans bouger du canapé

ESPN Extreme Games

Pour mon tout premier test Oldies, je vous présente ESPN: Extreme Games sur Playstation.

Présentation générale

ESPN Extreme Games PlayStation screenshot 01Ce jeu de courses de rue vous permet d’incarner 16 personnages au choix, chacun réparti en 4 groupes de spécialité: 4 personnages spécialistes du skate, 4 autres spécialistes du cyclisme, 4 rollerbladers, et 4 spécialistes du streetluge! Voilà comment cela se passe. Ci-contre, vous avez le récapitulatif des aptitudes de votre joueur: ici la barre “Roller” est pleine, ce qui signifie que ce perso est un Roller Blader. Vous pouvez également voir ses aptitudes dans les autres disciplines. Un même personnage pourra faire une course en pratiquant sa spécialité (ici le Roller) mais vous pouvez aussi l’équiper d’un vélo par exemple… Cela dit, il sera moins performant qu’un spécialiste du cyclisme. Vous constaterez la présence d’une barre orange et violette: plus la barre orange est pleine, plus votre personnage aura une maniabilité facile et tournera plus vite.

ESPN Extreme Games PlayStation screenshot 02Plus la barre violette est pleine, plus votre personnage aura une meilleur endurance (voir plus bas pour les explications de la barre d’endurance). Le jeu possède une mini part de customisation: il s’agit de gagner le plus d’argent possible lors des courses en arrivant le mieux placé, afin de pouvoir, par la suite, s’acheter un meilleur équipement pour aller plus vite, notamment. Voici un exemple. On peut voir ici les caractéristiques de ce que l’on désire acheter, ainsi que le prix, et également si l’on possède déjà l’article ou pas. Le jeu permet un mode saison et un mode libre, le mode libre pouvant se jouer à 2 joueurs. L’originalité de ce jeu est que les concurrents peuvent se donner des coups afin de se faire tomber en pleine course! (j’y reviendrai plus tard).

ESPN Extreme Games PlayStation screenshot 03Du côté des graphismes, pour un jeu de cette époque, nous avons affaire à un jeu tout à fait sympathique. Les animations des personnages sont bonnes, lorsqu’ils accélèrent, foncent, ou se donnent des coups, ou chutent, le tout paraît réaliste. Les couleurs sont bien choisies et les circuits sont divers et variés.Voici une photo in-game du circuit “South America” (désolé pour la qualité, j’ai fait toutes les photos moi-même avec mon appareil sur ma télé).

Gameplay et durée de vie

ESPN Extreme Games PlayStation screenshot 04C’est là l’originalité de ce jeu. Mis à part le fait de sauter ou de slalomer entre les obstacles disséminés un peu partout sur le circuit de manière fort agréable grâce à une jouabilité tout a fait réussie, le jeu propose de pouvoir se donner des coups en pleine course! Pour cela, ce sont les boutons L1, L2, R1 et R2 qui sont mis à contribution, chacun se voyant attribué un membre du personnage: L1 pour donner un coup de poing gauche par exemple, etc. Cela est fort amusant et donne du punch à un jeu qui n’en manque déjà pas! Tout le long des circuits, on rencontrera des portes, de couleur jaune, verte, ou violette. Plus vous passerez dans des portes, plus vous gagnerez de points, et donc d’argent à la fin de chaque course. A noter que le fait de passer dans les portes vertes rapporte le moins de points car ce sont les plus communes sur les circuits. Viennent ensuite les portes jaunes, moins communes que les vertes, et les portes violettes qui sont très rares et permettent l’activation d’objet (ouverture d’un passage secret, déclenchement d’une explosion, etc.).

ESPN Extreme Games PlayStation screenshot 05Vous pouvez également voir l’ATH, en haut à gauche, la vitesse et la place. A droite, le temps et le nombre de portes passées. Au milieu, il s’agit de la “barre d’endurance”. Elle diminue au fur et à mesure que les adversaires vous portent leurs coups. Une fois celle-ci à zéro, vous chuter. La barre d’endurance peut se régénérer en roulant à toute allure (maintenir le bouton rond), c’est-à-dire lorsque le perso ne fait pas d’effort pour accélérer comme il est possible de le faire dans une montée par exemple, à l’aide du bouton “croix”. A noter également que le fait de passer dans toutes les portes d’un circuit permet d’accéder à un niveau bonus permettant d’amasser un maximum d’argent. Ces niveaux bonus sont chronométrés. Ils se déroulent en 1min ou 1min 15, cela dépend de votre temps de la course précédent le niveau bonus. Le but est de passer dans le maximum de portes (toutes surmontées d’un chiffre 5$ ou 10$) pour avoir le maximum d’argent.

ESPN Extreme Games PlayStation screenshot 06Il est difficile de noter la durée de vie de ce jeu. Vu qu’il ne comporte malheureusement pas de mode carrière, vous aurez vite fait le tour du jeu en solo, même si il est toujours très plaisant de recommencer une course du fait que l’action soit bien présente et tellement la petite originalité du gameplay (se donner des coups) reste amusante. Cela dit, rien ne vaudra un ami à vos côtés pour vous amuser à 2 joueurs. A ce moment-là, la durée de vie du jeu peut être infinie! Par contre, les circuits et les musiques sont les 2 points faibles du jeu. Malgré le fait que les circuits soient beaux et variés, il n’y en a que 5, et aucun de débloquable… Idem pour les musiques, il n’y en a que 5… c’est vraiment dommage… notamment au niveau des circuits! À noter que les bruitages sont tout de même bien faits.

En conclusion

Parmi les points forts de ESPN Extreme Games, on notera finalement les circuits beaux et variés, le super gameplay, les coups de poing ou de pied qui ajoutent un peu d’originalité et de punch au jeu, ainsi qu’un bon choix de personnages. Pour les points faibles, on regrettera qu’il y ait seulement 5 circuits… et seulement 5 musiques. On aurait aussi aimé une meilleure customisation du personnage et plus de choix dans l’équipement. Pour le reste, ESPN Extreme Games, c’est du fun, du fun… et encore du fun! Un jeu que je conseille à tous! :o)

Note Finale
Technique – 7 /10

Des circuits beaux et variés, des couleurs bien choisies et des animations tout à fait réalistes. Du bon boulot pour de la PlayStation 1.

Musique – 3 /10

Seulement 5 musiques en tout et pour tout (une pour chaque circuit). Pour les différents bruitages présents dans le jeu, on peut par contre monter la note à 6/10.

Gameplay – 7 /10

De l’action du début à la fin, avec un système de coups et de jauges bien pensés. Un principe efficace au service du fun.

Durée de vie – 5 /10

Le jeu se boucle assez vite en mode solo, et il ne comporte malheureusement pas de mode carrière. Par contre, on mentionnera quand même une replay value intéressante, puisqu’on revient volontiers faire une petite course de temps en temps.

En résumé
Un titre qui déborde de fun mais qui aurait dû proposer plus de circuits et de musiques.
7
Bon

Infos Pratiques
Développé par Sony Interactive Studios America
Édité par Sony Computer Ent.
Sorti le 24.05.1996 (Japon)
Sorti le 09.09.1995 (USA)
Sorti en 12.1995 (Europe)
course (sport extrême)
1 à 2 joueurs
1 CD
Sauvegarde sur Memory Card
Existe sur rien d’autre
Vous aimerez peut-être
Flicky Rolling Thunder 3 Rocket Knight Adventures Valkyrie Profile Lenneth Sonic The Hedgehog 2 Twinkle Star Sprites
Vous avez aimé ce test ? Partagez-le !
© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page