Accessoires

Manettes de jeu

Avec le succès de masse de la Super Nintendo à travers le monde, les accessoiristes ont très vite proposé toute une série de manettes au design et aux fonctions diverses, sans parler des pads programmables. Face à une telle profusion, il était difficile pour le joueur de faire un choix. Car au bout du compte, hormis des fonctions relativement semblables, c’était surtout l’ergonomie qui faisait toute la différence.

Ci-dessous, je vous propose une liste (non exhaustive) des pads qui ont été mis sur le marché, que ce soit au Japon, aux USA ou en Europe. Je profite aussi de cette intro pour remercier Banana (Snes4Ever) et Cédric (La Collec de Ced) pour m’avoir autorisé à utiliser les clichés de leurs collections de pads. J’ai aussi trouvé plusieurs illustrations de ces pads sur le net, et notamment sur la partie Super NES du site Gamers Graveyard.

Sommaire

Manette d’origine (Nintendo) Fighter Pad (AsciiWare)
Angler Pad (Beeshu Incorporated) Invader 2 (Quickshot Patent)
Ascii Grip (AsciiWare) JS-306 Power Pad Tilt (Champ)
Ascii Pad (AsciiWare) Multisystem 6 (fabricant inconnu)
Capcom Pad Soldier (Capcom) SN Programpad (STD/interact)
Cyber Pad (Suncom Technologies) SN Propad (STD/Interact)
DOC’s Wireless Remote Controllers (DOC’s Hi Tech) Supercon (Quickshot Patent)
Dual Turbo (Acclaim) Turbo Touch 360 (Triax Technologies)

Manette d’origine (Nintendo)

Un véritable modèle d’ergonomie. Là où le pad de la NES proposait deux boutons d’action, celui de la Super Nintendo en propose six. Les quatre boutons A, B, X et Y sur la droite et les boutons L et R sur la tranche, au dessus de la manette. Le tout est complété par la classique croix de direction et les boutons Start et Select. D’une taille idéale pour la grande majorité des joueurs, cette configuration permettait une plus grande panoplie d’actions dans les jeux. On remarquera que la concurrence s’en inspirera largement: il suffit de regarder du côté des manettes PlayStation pour s’en convaincre.

Petite anecdote: certaines séries de pads présentent des boutons où les lettres L et R sont imprimées sur la manette, alors que d’autres ont des lettres L et R "moulées" dans la manette même.

Angler Pad (Beeshu Incorporated)

Fabriqué par Beeshu Incorporated et vendu uniquement aux Etats-Unis, ce pad "amélioré" présente des caractéristiques fortement semblables à celles de l’ASCII Pad (voir plus bas). De forme un peu plus rectangulaire, il se démarque surtout par la possibilité de “visser” un petit stick au centre de la croix directionnelle, histoire de retrouver un peu (mais alors juste un peu …) les sensations de l’arcade.

Ascii Grip (AsciiWare)

Le genre de pad idéal si vous êtes fan de RPG et que vous avez mal aux mains après de longues heures de jeu sur la manette d’origine. La disposition des boutons est complètement différente par rapport à la manette standard. La croix directionnelle se trouve sur la partie supérieure. Elle est entourée par les boutons X et Y, placés en double à droite et à gauche de la croix, ce qui permet une utilisation indifféremment à la main gauche ou à la main droite. Le bouton Start se trouve tout en haut, et le bouton Select en bas. Les boutons L et R sont situés sur le dessous du pad. Comme précisé plus haut, ce type de pad se révèle agréable pour une utilisation dans les RPG’s (et encore …), mais sera un très mauvais accessoire pour les jeux d’action.

Ascii Pad (AsciiWare)

Proposé par AsciiWare et ayant obtenu l’aval de Nintendo, ce pad était idéal pour les joueurs qui ne se satisfaisaient pas du pad original. Il reprenait les fonctionnalités de ce dernier, ergonomie y compris, en proposant en plus un “Autofire” pour tous les boutons ainsi qu’un mode Slow.
 

Capcom Pad Soldier (Capcom)

Capcom signe ici une nouvelle incursion dans le domaine des manettes de jeu pour Super Nintendo, avec, toujours à l’esprit, la volonté de proposer la manette idéale pour les jeux de combats. Elle présente une forme assez disproportionnée par rapport aux produits de la concurrence. Vendue uniquement au Japon, il était vraisemblablement possible de la trouver assez facilement aux USA, dans des boutiques d’import.

Cyber Pad (Suncom Technologies)

Ce qui frappe en premier lieu avec le Cyber Pad, c’est sa forme pour le moins originale. La disposition des boutons Start et Select est également particulière, puisqu’ils se retrouvent tous les deux regroupés près de la croix directionnelle. Les autres boutons restent quant à eux à leur place habituelle. Même chose pour les touches L et R, toujours situées sur la tranche du pad. Outre les fonctions de turbo et de ralenti, le Cyber Pad permet aussi de changer la configuration des touches, chose assez rare dans le petit monde des manettes de jeu. Il embarque également une petite mémoire de 256bits pour conserver la programmation des touches entrée par le joueur, et ce, même lorsque la console est éteinte.

DOC’s Wireless Remote Controllers (DOC’s Hi Tech)

Déjà à l’époque de la Super Nintendo, les manettes sans fil faisaient leur apparition, grâce notamment à DOC’s Hi Tech. Cette société proposait donc cette manette, qui communiquait avec la console via infra-rouge. Un petit récepteur se branchait dans un des ports manettes de la console, tout comme pour le Super Scope. Outre les boutons habituels, on trouvait aussi une fonction "ralenti" (mais pas de "turbo") ainsi qu’un petit interrupteur permettant de switcher entre trois positions: joueur 1, joueur 2 ou OFF. La manette était alimentée par deux piles de type "AA" et possédait une fonction d’extinction automatique, bien utile pour économiser les piles.

Dual Turbo (Acclaim)

Acclaim avait joué les précurseurs en proposant des manettes de jeu sans fil pour la NES (uniquement sur le marché US). La société récidive avec cette déclinaison pour la Super NES. Vendues par deux dans un pack, ces manettes reprennent les couleurs et la forme générale des manettes d’origine. Particularité principale: elles communiquent avec la console via un récepteur infra-rouge qui couvre ici les deux ports manettes de la console. Pour le reste, on retrouve les habituelles fonctions de turbo et de tir automatique, réglables pour chacun des six boutons, ainsi qu’un mode ralenti.

Fighter Pad (AsciiWare)

Une manette de jeu qui reprend un peu la philosophie des pads produits par Capcom: essayer d’offrir la meilleure ergonomie possible pour les jeux de combats. Si les fonctions proposées par le Fighter Pad sont complètes (turbo, tir automatique, ralenti), c’est surtout dans la disposition des boutons qu’il se démarque de la concurrence: les boutons L et R ne sont pas placés sur la tranche mais bien à droite des quatre boutons habituels. On retrouve donc une disposition semblable à un stick d’arcade, mais sur une manette de jeu.

Invader 2 (Quickshot Patent)

Fabriqué par Quickshot Patent, l’Invader 2 ne se démarque pas tellement des produits de la concurrence, si ce n’est par la couleur de la croix directionnelle (rouge). Pour le reste, on retrouve les sempiternels modes turbo, ralenti et tir automatique ainsi qu’un design qui rappelle fortement celui de la manette officielle.

JS-306 Power Pad Tilt (Champ)

Dans le cas de ce pad, on ne parlera pas de croix directionnelle, mais plutôt de bouton directionnel (même si le dessus présente un relief qui au toucher, donne un feeling proche d’une croix directionnelle). Cette particularité permet surtout de sortir avec plus de facilités des mouvements dans les huit directions. La forme générale est très arrondie, avec deux grands cercles pour les parties gauche et droite du pad, et un petit cercle qui relie les deux au milieu. Les différents boutons sont placés de manière tout à fait standard. Côté fonctionnalités, il reprend les fonctions de ralenti et de turbo, mais pas de tir automatique. Les switchs qui permettent d’activer ces différentes fonctions sont situés au-dessus des boutons Start et Select. Ils sont disposés sur trois niveaux: un premier pour les fonctions ralenti et turbo des boutons L et R, un second pour les turbos des boutons X et A, et un troisième pour les turbos des boutons Y et B.

Il y a un quatrième petit switch qui permet d’activer ou de désactiver la fonction "Tilt". Si quelqu’un à des précisions sur les possibilités offertes par une telle fonction, qu’il n’hésite pas à me contacter.

Multisystem 6 (fabricant inconnu)

Comme son nom le laisse supposer, cette manette pouvait être utilisée indifféremment sur une Super NES ou une Genesis (nom de la Megadrive de Sega aux USA). Cette particularité, couplée aux fonctionnalités de programmation habituelles (turbo, tir automatique …), en faisait une valeur sûre pour les joueurs qui possédaient les deux consoles.

SN Programpad (STD/interact)

Très certainement un des pads programmables les plus populaires, notamment en raison du fait qu’il embarquait d’origine 29 mouvements préprogrammés pour les jeux Street Fighter II et Fatal Fury. Vous pouviez bien entendu programmer aussi vos propres mouvements, et les fonctions turbo et tir automatique sont dispos pour chaque bouton. Même chose pour la fonction de ralenti. Autre caractéristique qui en faisait le compagnon idéal des fans de jeux de baston: une fonction "miroir", qui permettait d’inverser les mouvements programmés selon la position de votre perso dans le jeu (à gauche ou à droite).

Sur le plan de l’ergonomie, le SN Programpad se rapproche fort de la manette d’origine. La disposition des boutons est la même, mais on notera aussi la présence de trois touches supplémentaires disposées autour des quatre boutons A, B, X et Y. Le milieu du pad présente un petit écran LCD et les différents boutons nécessaires à la programmation.

SN Propad (STD/Interact)

Rien de neuf sous le soleil en terme de fonctions (turbo, ralenti et tir auto répondent présents). Le bouton Select est placé cette fois au-dessus du bouton Start. Par contre, niveau design, la coque de la manette est en plastique transparent, ce qui confère au Propad un look assez ravageur.
 

Supercon (Quickshot Patent)

Hormis le nom qui peut prêter à sourire dans nos contrées (heureusement qu’il n’est sorti qu’aux USA), le Supercon est un pad tout ce qu’il y a de plus standard. On remarquera juste les boutons Start et Select de forme triangulaire. Pour le reste, aucune fonction supplémentaire par rapport au pad d’origine.
 
 

Turbo Touch 360 (Triax Technologies)

Le Turbo Touch se démarque du reste de la production par une croix directionnelle particulière, qui prend la forme d’un cercle dont le relief et la disposition (renfoncé dans le pad) sont censés permettre un meilleur feeling, notamment pour les jeux nécessitant des mouvements dans les huit directions. Outre cette particularité, on retrouve uniquement une fonction de tir accéléré pour les boutons A, B, X et Y.

© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page