Supermagical : le test sur iOS

Supermagical : le test sur iOS

Quand un studio décide de s’appeler Super Awesome Hyper Dimensional Mega Team, on a le droit de trouver ça suspect. Après tout, outre le fait de bien se faire remarquer, le choix d’un tel nom pourrait révéler un ego sur-dimensionné, ou même cacher un gros manque de talent. Or, dans le cas présent, la méfiance n’a pas sa place, car après avoir accouché d’un Pro Zombie Soccer apprécié des fans, les développeurs de Supermagical récidivent en nous démontrant que l’on peut très bien recycler un concept aussi vieux que Puzzle Bobble et en faire un jeu moderne et attrayant…

Nina, ma sorcière bien-aimée

Si le dépoussiérage de mécaniques de jeu vieilles de plus de vingt ans passe forcément par l’ajout de règles supplémentaires et ingénieuses (il y en a un paquet, j’y reviendrai ci-dessous), il commence aussi par l’adoption d’un “vrai” scénario. Celui de Supermagical, sans être de tout premier ordre, fait preuve de cohérence et contribue, à sa manière, à la forte personnalité qui se dégage du titre. On y retrouve la jeune Nina, une apprentie sorcière dont les sept soeurs malfaisantes, plus âgées qu’elle, ont été emprisonnées dans l’Outremonde, sorte de dimension parallèle faisant office de prison, dont elles ne peuvent normalement pas s’échapper.

“Normalement”, parce que c’était sans compter sur la maladresse légendaire de la pauvre Nina et du retournement de situation qui s’en est suivi ! En s’embrouillant dans ses formules magiques, elle a libéré par mégarde ses soeurs et une tripotée de Minix (les petits êtres colorés sur lesquels elle devra lancer ses sorts pendant tout le jeu), mais ses mentors les sorciers sont à leur tour prisonniers auprès de chacune des soeurs. La maladroite n’a dès lors plus d’autre choix que de réparer son erreur : renvoyer ses soeurs d’où elles viennent et libérer les sorciers !

Supermagical iOS (screenshot 01)

Supermagical, l’ingénieux

Sur le papier, le coeur même de Supermagical n’a rien de bien excitant. Comme dans Puzzle Bobble, on a affaire à un jeu de “match 3″ : on balance des éléments (ici, des sorts qui se transforment en Minix) de différentes couleurs pour former des groupes de trois éléments ou plus, ce qui les fait disparaître de l’écran et détache – peut-être – des grappes d’éléments plus importantes… Tout l’art consiste donc à enchaîner des tirs précis pour placer les éléments à l’endroit voulu, y compris en faisant des rebonds sur les bords de l’aire de jeu. Rien de neuf donc, sauf que dans le cas de Supermagical, en plus de ce gameplay bien rôdé, grandes et petites trouvailles redonnent une saveur oubliée au titre.

En bonne sorcière, Nina va par exemple pouvoir acheter des ingrédients qui serviront à mitonner des sortilèges puissants et – surtout – permanents. Elle pourra également être accompagnée par des “familiers” et les différents sorciers qu’elle aura libéré : les premiers sont autonomes et l’aident, par petites touches, dans les niveaux ou sur la carte (la tortue permet de visiter toutes les boutiques sans se déplacer, l’Unimouton détruit un Minix à intervalle régulier, le hamster doré empêche les Minix d’avancer…), alors que les seconds permettent de lancer des invocations bien efficaces, moyennant l’utilisation de potions magiques (détruire plusieurs rangées de Minix, les faire reculer, etc.).

Supermagical iOS (screenshot 02)

Et ce ne sont pas les seules innovations du titre. Si dès la première partie, on remarque que l’écran de jeu est, ici, orienté horizontalement, on apprécie aussi les talents propres à Nina, comme la possibilité de changer la couleur du sort qu’elle s’apprête à lancer ou de profiter du pouvoir associé au chapeau qu’elle porte. Mais comme tout à un prix, dans Supermagical, il faudra collectionner les pièces en chocolat et les rubis ! Ils permettent d’acheter des bonbons magiques (obligatoires pour choisir la couleur du sort), des upgrades pour les pouvoirs des sorciers, sans oublier des objets (clés ou autres) pour progresser sur la carte générale. Disons le franchement : certains prix sont salés (surtout pour les upgrades), ce qui aura pour effet de pousser les plus faibles vers les achats “in-app” ! Mais si vous faites preuve de suffisamment de patience, passer à la caisse n’est nullement obligatoire pour arriver au bout du jeu.

Enfin, comme si cela ne suffisait pas, sachez aussi qu’en plus de la grande majorité des niveaux qui se déroulent normalement, certains sont orientés “puzzle” (avec des sorts dont la couleur et le nombre sont imposés), “contre la montre” (avec des Minix qui avancent plus rapidement vers Nina) ou “bombes” (avec l’accent mis sur les explosions en chaîne), alors que les rencontres avec les boss (pour rappel, les sept soeurs de Nina) se veulent plus cérébrales en prenant la forme de… questionnaires à choix multiples ! En terme de variété dans les challenges proposés, Supermagical fait donc bien mieux que Puzzle Bobble, et de loin…

Supermagical iOS (screenshot 03)

Super Awesome Hyper Dimensional Mega Team, un studio doué

En plus de relancer l’intérêt d’une “vieille recette” du puzzle game, Supermagical a le “culot” de proposer une réalisation très au-dessus de la moyenne, avec une finesse des graphismes qui est juste à tomber, une image en “vraie” HD quel que soit votre iBidule (pas comme sur certaines apps où l’image est comme un peu floutée parce que prévue à l’origine pour une résolution inférieure), et des musiques jamais monotones ou lassantes dont on appréciera toutes les nuances une fois les écouteurs sur les oreilles. Depuis la sortie du jeu il y a quelques mois, un mode multijoueurs a aussi été ajouté et divers ajustements de gameplay ont été réalisés, preuve de la réactivité des développeurs et de leur envie de proposer la meilleure expérience possible.

Avec un gameplay parfaitement adapté à son support mobile, une réalisation qui décolle la rétine et une durée de vie conséquente, Supermagical a déjà séduit des milliers de joueurs, attirés par ses nombreuses qualités et son prix dérisoire de… zéro euros zéro centimes ! Incroyable, non ? Quoi !? Vous êtes encore là? Allez, filez tout de suite sur iTunes pour le télécharger !

Note Finale
En résumé
Une aventure magique qui remet la formule “Puzzle Bobble” au goût du jour, et même un peu plus…
8
Un hit !

Les + et les -
+ gameplay renouvelé et rafraîchissant
+ technique au top
+ univers “kawai” et très coloré
- prix (in-game) de certains upgrades
– lassant sur la longueur (pour certains joueurs seulement)
Infos pratiques
Développé par Super Awesome Hyper Dimensional Mega Team
Édité par Gala Pocket Inc.
Sorti le 19 juin 2012
Taille : 456 Mb
Plusieurs langues disponibles, dont le français
Compatible iPhone, iPod Touch, iPad
Optimisé pour l’iPhone 5
Nécessite iOS 4.3 ou +
Gratuit sur iTunes
Quelques images en +

articles similaires : vous aimerez peut-être…

The Last Express sort demain sur iOS
DotEmu est passé maître dans l'art d'adapter les hits d'autrefois sur nos machines actuelles, et après...
Metal Slug 3 parachuté sur iOS et Android
La formule choisie par DotEmu.com, qui consiste à ressortir d'anciens jeux sur les nouvelles plates-formes, semble...
Dungelot : le test (à la bourre) sur iOS
Dans son flot quotidien de jeux plus ou moins futiles à consommer et à vite oublier, l'App Store réserve...
Appy Gamer : toute l’actu jeux vidéo
Il y a deux bonnes semaines d'ici, je vous annonçais l'existence d'une mystérieuse page de teasing. On y...

Commentaires

3 commentaires pour “Supermagical : le test sur iOS”

  1. J’aime bien tes textes ça a un petit côté farceur et amusant :D. Je trouve aussi que tu présentes bien les jeux. Merci pour tes partages ;).

    Publié par michel maurice | 6 août 2013, 15 h 13 min
  2. Merci à toi pour cette salve de commentaires, malgré un site en stand-by (d’ailleurs, mea culpa à tous pour le manque de nouveaux articles pendant plus de deux mois… ^^;).

    Publié par Kenshiro | 4 octobre 2013, 10 h 27 min
  3. Coloré, enveloppée d’une ambiance magique et surtout comprenant des puzzles tout au long du jeu, j’ai trouvé ce titre sublime. C’est un « must » pour les fans du genre. Bye !

    Publié par Marievert | 12 août 2014, 7 h 20 min

Ajouter un commentaire

* : obligatoire (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Rechercher

Derniers commentaires

partenaires

Amis du net

Bons plans shopping

© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page