deux souris pour le prix d'une

The Great Circus Mystery starring Mickey & Minnie

Deux ans après un Magical Quest qui avait su largement trouver son public, Capcom revenait en force avec une suite intitulée The Great Circus Mystery starring Mickey & Minnie. Les principales nouveautés apportées par cet opus ? Deux persos jouables, de nouveaux costumes et un mode 2 joueurs digne de ce nom.

Un cirque vidé de ses artistes, c’est triste :(

The Great Circus Mystery starring Mickey & Minnie Super Nintendo screenshot 01Pour ce second épisode des aventures de Mickey, le scénario est le suivant. Un cirque s’est installé non loin de la ville, et Mickey et Minnie ont rendez-vous avec leurs amis pour assister au spectacle. Mais à la descente du bus qui les y emmène, nos deux souris croisent Dingo qui, l’air hagard, ne sait plus trop ce qui s’est passé. En tout cas, une chose est sûre: tous les artistes ont disparu et les environs se retrouvent peuplées de monstres en tout genre. Mickey et Minnie décident donc d’élucider ce mystère en commençant leur enquête à l’endroit même où le cirque s’est établi. Par la suite, ils découvriront -attention spoiler!- que c’est en fait le baron Pete (Pat Hibulaire donc) qui est derrière tout ça. Tiens tiens… ça ne vous rappellerais pas un peu un certain Magical Quest, avec un Pat Hibulaire dans le rôle du grand méchant? ;o)

Des nouveautés sympas

The Great Circus Mystery starring Mickey & Minnie Super Nintendo screenshot 02Comme le titre du jeu le laisse sous-entendre, Minnie est désormais jouable. Ça change un peu de Mickey, et on prendra un certain plaisir à diriger la demoiselle. Cependant, bien que cette nouvelle possibilité soit louable pour le mode 2 joueurs, il faut bien avouer que pour le mode solo, faire l’aventure avec Mickey ou Minnie ne change strictement rien (hormis d’avoir sous les yeux des sprites différents, puisque Minnie, fort coquette, porte systématiquement de jolis petits noeuds de couleur sur ces différents costumes).

The Great Circus Mystery starring Mickey & Minnie Super Nintendo screenshot 03Le principe des costumes donnant des pouvoirs à votre perso (la marque de fabrique de la série) a donc, lui aussi, été reconduit, avec pour cet opus, trois accoutrements totalement inédits. Le premier est celui de «nettoyeur». Votre perso est habillé d’une combinaison et dispose d’un aspirateur capable d’avaler les -petits- ennemis et de les transformer en pièces de monnaie. Sympa, même si vous ne risquez pas de devenir riche par ce procédé. :o) Le second est une combinaison d’explorateur. Armé d’un crochet, votre perso pourra s’accrocher à différents éléments présents dans les niveaux, descendre en tyrolienne le long des lianes ou, plus intéressant, escalader des parois à la verticale.

The Great Circus Mystery starring Mickey & Minnie Super Nintendo screenshot 04Le troisième et dernier costume est une panoplie de cowboy, avec un pistolet à bouchons et un cheval de bois improvisé que votre perso pourra enfourcher (vous avez certainement déjà vu ce type de jouet, constitué d’une sorte de manche à balais terminé par une tête de cheval). C’est le costume le plus fun du jeu, car outre le fait que votre perso puisse tirer sur ses adversaires, il pourra aussi sauter très haut voire même effectuer des charges en direction des ennemis (si vous laissez le bouton de saut enfoncé). Comme dans le premier volet, la faculté d’utiliser tel ou tel pouvoir est déterminée par une jauge (ici, pour les costumes de «nettoyeur» et de cowboy), avec des recharges à récolter dans les niveaux.

Ensemble à l’écran : enfin !

The Great Circus Mystery starring Mickey & Minnie Super Nintendo screenshot 05Dans Magical Quest, il faut bien avouer que le mode 2 joueurs était un peu caduque, avec des joueurs obligés de jouer l’un à la suite de l’autre, à tour de rôle. Sans oublier que seul Mickey pouvait être sélectionné. Heureusement pour nous, avec The Great Circus Mystery, Capcom a revu sa copie en profondeur, en proposant un «vrai» mode 2 joueurs, dans lequel les deux joueurs vont non seulement pouvoir évoluer ensemble à l’écran (l’un avec Mickey, l’autre avec Minnie), mais devront aussi s’entraider pour avancer dans les niveaux. Autant vous dire que ce mode est particulièrement plaisant, et pour une fois, jamais frustrant ou décourageant pour le joueur un peu moins doué, grâce entre autre, à une faible difficulté des niveaux (j’y reviendrai) et à des «continue» dispos en quantité illimitée.

The Great Circus Mystery starring Mickey & Minnie Super Nintendo screenshot 06Par contre, on peut regretter que Capcom n’ait pas poussé le concept un peu plus loin, notamment en dotant les niveaux d’une architecture poussant véritablement à une entraide de tous les instants entre les deux joueurs. Pour résumer, dans le mode 2 joueurs, on s’amuse, on aide parfois son partenaire, mais on enchaîne les niveaux avec une facilité déconcertante. Disposer d’une aventure un peu différente pour le mode 2 joueurs n’aurait pas été une mauvaise idée en soi.

C’est toujours aussi beau, voire même splendide

The Great Circus Mystery starring Mickey & Minnie Super Nintendo screenshot 07Dans sa réalisation, The Great Circus Mystery assume pleinement son statut de «suite», le titre faisant preuve d’un grand mimétisme avec le premier volet, et pas seulement en raison de la «récupération» du principe des costumes. On retrouve ici aussi une poignée de niveaux (eux-même subdivisés en plusieurs sous-niveaux), le même type de carte générale, des animations et mouvements forts semblables pour Mickey, etc. Par contre, les thèmes graphiques des niveaux sont bien différents et font preuve d’une belle diversité. On y trouve le cirque, la jungle, une maison hantée, des grottes, des plaines glacées et un château. Leur esthétisme est fort proche de celui du premier épisode, avec des graphismes propres et soignés dont seul Capcom a le secret. Je serais même tenté de dire que certains niveaux se positionnent même un cran au-dessus, avec des décors que je trouve plus fouillés, plus détaillés.

The Great Circus Mystery starring Mickey & Minnie Super Nintendo screenshot 08Autre élément étonnant qui interpellera les joueurs: certains passages du jeu font curieusement penser à d’autres productions sur la même console, comme Super Ghouls ‘n Ghosts (de Capcom) ou Super Castlevania IV (de Konami). Par exemple, à un moment, votre perso devra s’accrocher à un anneau avant que la pièce dans laquelle il se trouve n’effectue une rotation tout autour de lui. De même, il devra, à un autre passage du jeu, emprunter un escalier en colimaçon représenté par un joli effet visuel à l’écran. On pourrait donc, sur ce point, critiquer Capcom, en arguant un certain manque d’originalité de sa part. Mais d’un autre côté, ces différents passages sont bien réalisés et intégrés avec goût dans le reste du soft, ce qui fait qu’au final, on pardonnera aisément au développeur cette démarche de «récupération».

The Great Circus Mystery starring Mickey & Minnie Super Nintendo screenshot 09Les programmeurs de ce second opus ont également été très inspirés -dans le bon sens du terme- en proposant des boss vraiment originaux, bien que la démarche pour les vaincre ne change pas d’un iota (leur sauter dessus/utiliser le bon costume/leur balancer quelque chose à la figure). Parmi ceux-ci, on retiendra surtout le dinosaure qui se dévoile au dernier moment (stage de la grotte) ou encore le fantôme de Pat qui sort sa tête d’un tableau (dans la maison hantée). Mais bien que la réalisation du titre soit maîtrisée du début à la fin, on ne peut cependant s’empêcher d’être déçu une fois le jeu terminé: par rapport à Magical Quest, la difficulté a été -encore plus- tirée vers le bas (comprenez par là, même pour les boss, qui n’opposeront pas une grande résistance). Il lui manque aussi un brin de magie ou de folie qui lui permettrait de se différencier vraiment de son aîné, ou tout du moins de faire jeu égal avec ce dernier. Même musiques et bruitages, excellents dans le premier opus, peinent ici à s’imposer et sont moins percutants.

Un gameplay quasiment inchangé

The Great Circus Mystery starring Mickey & Minnie Super Nintendo screenshot 10Côté gameplay, les fans du premier volet évolueront en territoire connu. Mickey (ou Minnie), sans costume, peut toujours attraper des blocs dorés pour les envoyer sur les ennemis ou trouver des items. Les trois costumes obtenus dans les premiers stages sont interchangeables à volonté, et même si certains passages du jeu obligent à porter tel ou tel costume, ce n’est jamais bien compliqué à deviner, tant la progression dans les niveaux est évidente. Les boutiques sont toujours de la partie, et il faudra à nouveau explorer les niveaux plus en profondeur pour les trouver. Les items qu’elles proposent sont cependant hors de prix. Mais c’est un moindre mal, pour une raison toute simple: on peut très bien finir le jeu en zappant les boutiques, tant les items utiles sont présents en nombre suffisant dans les niveaux.

En conclusion

Contre toute attente, alors que Magical Quest avait cartonné dans les charts, The Great Circus Mystery est passé relativement inaperçu. Le titre de Capcom aligne pourtant les grosses qualités, dont une réalisation solide (voire même en progrès à certains moments) et un mode 2 joueurs vraiment intéressant. En fin de compte, les raisons de ce manque de notoriété (ou de reconnaissance) sont peut-être à chercher du côté du contenu même du jeu, Capcom livrant ici une suite très «scolaire», avec des niveaux manquant de magie/d’audace, et des costumes qui changent du tout au tout en apparence mais qui ne transcendent pas le gameplay. Dispensable lors de sa sortie en 1994 (lorsqu’il était proposé au prix fort), The Great Circus Mystery constituera, à l’heure actuelle, un achat intéressant en occasion, et ce, aussi bien pour les fans de la première heure qui ont adoré Magical Quest, que pour ceux qui prennent la série en cours de route. Pour ma part, je vais vous laisser méditer sur ce test ^^; et je vous donne rendez-vous très bientôt pour un test en bonne et due forme du troisième volet de la série, Mickey to Donald Magical Adventure 3 (uniquement sorti au Japon dans sa version Super Famicom).

Note Finale
Technique – 8 /10

Les décors rivalisent de beauté et font jeu égal avec ceux de Magical Quest. Certains font même mieux, avec des traits encore plus affinés et des arrières-plan plus fournis. On en attendait pas moins pour un jeu sorti deux ans plus tard ^^;

Musique – 6 /10

Les compositions imaginées pour illustrer ce second épisode peinent à frapper l’imaginaire du joueur. Elles sont moins percutantes, moins marquantes que dans Magical Quest.

Gameplay – 7 /10

Pas de surprise: le gameplay n’a quasiment pas changé, et malheureusement, l’ajout de Minnie ne change pas grand-chose au mode solo. On notera surtout ici le mode 2 joueurs qui prend vite le pas sur l’aventure solo en terme de fun.

Durée de vie – 5 /10

Le gros talon d’Achile du jeu. Le fait qu’il s’adresse en partie aux jeunes joueurs n’excuse pas tout. On survole les niveaux et les boss n’opposent pas grande résistance.

Innovation – 4 /10

The Great Circus Mystery marche dans les traces de son aîné, sans s’en écarter et la "magic touch" en moins. Même les nouveaux costumes ne font pas vraiment leur effet quant il s’agit de renouveler le gameplay. Dommage.

En résumé
De nouveaux costumes, un mode 2 joueurs intéressant, mais au final, peu de réelles surprises.
7
Bon

Infos Pratiques
Développé par Capcom
Édité par Capcom
Sorti le 11.11.1994 (Japon) (*)
Sorti en 10.1994 (USA)
Sorti en 1994 (Europe)
plate-forme
1 à 2 joueurs
Cartouche de 16 Mb
Sauvegarde par mots de passe
Existe aussi sur Game Boy Advance
(*) appelé «Mickey to Minnie Magical Adventure 2 -The Great Circus Mystery-» au Japon
Voir aussi, dans la même série
Vous aimerez peut-être …
Yoshi’s Island : Super Mario World 2 Super Mario All-Stars Animaniacs Super Mario World Donkey Kong Country 3 : Dixie Kong’s Double Trouble ! Astérix Mr. Nutz Le Roi Lion
Vous avez aimé ce test ? Partagez-le !
© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page