nombreux mais pas très malins

Lemmings

En fouillant dans mes tiroirs la dernière fois, j’ai retrouvé cette bonne vieille cartouche des Lemmings. Ce nom a fait vibrer des millions de joueurs, et suscite encore aujourd’hui un engouement de taille tant il a su, par son concept original, amuser les gamers sur Micro d’abord, puis sur consoles de salon ensuite.

Euh, c’est quoi ces trucs ?

Lemmings Super Nintendo screenshot 01Initions d’abord par le début, puisque l’aventure de nos petits amis bleus à têtes vertes a commencé sur Amiga, en 1991. Une arrivée un peu tardive pour un titre sur ordinateur mais qui a su relancer le marché du jeu vidéo sur Micro. Le jeu, développé par DMA Design, a pour but de faire arriver des petits bonshommes à la porte de fin de niveau. Ils apparaissent donc à un endroit précis, le point de départ, et vous devez user de leurs métiers différents pour mener à bien cette mission. Il faut donc réfléchir (rapidement) à ce qu’il faut faire pour que tous vos Lemmings arrivent à bon terme. Entièrement réalisé en 2D, le jeu a été décliné en plusieurs versions qui ont avoisiné le nombre de 20 millions de ventes, tous supports confondus. Ce chiffre démontre bien la renommée de ces humanoïdes.

Lemmings Super Nintendo screenshot 02Revenons donc sur le principe du jeu: les Lemmings ne réfléchissent pas où ils vont, jusqu’à ce que vous leur donniez quelque chose à faire ils vont aller tout droit, et pendant ce temps l’horloge tournera. Il faut donc user de leurs aptitudes spéciales afin de les guider jusqu’à la sortie. Parmi ces capacités, on retrouve donc l’alpinisme (vos hommes commencent à grimper), le blocage (un de vos Lemmings s’arrête à un endroit pour faire faire demi-tour à ses amis), le forage (à la pelle, il creusent des trous), le parachutisme (pour éviter qu’ils ne s’écrasent de trop haut)…

Lemmings Super Nintendo screenshot 03Attention car ces travaux sont en nombre limité, il faut donc maîtriser sa technique pour ne pas utiliser trop de même Lemmings bêtement! Les niveaux se composent souvent de manière à mettre une ou plusieurs aptitudes en valeur. Les premiers levels vous familiariseront avec tout ce système tandis que rapidement la difficulté grimpera dangereusement. Pensez avant tout au nombre exact de Lemmings que vous devez amener à la sortie pour ne pas perdre du temps inutilement. Eh oui, ici le temps est compté.

Une version Super NES bien aboutie

Lemmings Super Nintendo screenshot 04Là où la version Super NES fait mal, c’est dans le respect des versions originales sorties sur Amiga. Contrairement à la Megadrive, la Super NES va proposer un système de jeu classique et plus marquer le coup sur un aspect plus humoristique, notamment grâce à l’utilisation ingénieuse de musiques ou de graphismes agréables. En effet, dès le début du jeu, on assiste à une petite cinématique bien marrante et donnant immédiatement le ton de cette mouture Super Nintendo. Le jeu se veut donc plus axé sur le côté bourru des petits Lemmings, avec en plus un mode Multijoueur. Nous y reviendrons plus tard.

Lemmings Super Nintendo screenshot 05En attendant, penchons-nous donc sur la réalisation graphique globale. Après la cinématique de très bonne qualité, on se retrouve donc avec un menu bien réalisé et 3 options : Mode 1 joueur, Mode 2 joueurs et Mot de Passe. Nous arrivons donc dans le tout premier niveau du soft, où il faut creuser pour arriver à la porte de secours. Les graphismes, assez fouillés et détaillés, laissent entrevoir nos minuscules petits amis. C’est quand même un peu petit non? On peut comprendre que les Lemmings soient petits, qu’il faille voir un peu tout le niveau pour réaliser une stratégie correcte, mais bon… Quoiqu’il en soit, tout est très bien modélisé, on retrouve un peu l’ambiance du premier volet à une sauce un peu nouvelle. Un peu d’originalité ne fait pas de mal, même si le concept au final est resté le même!

Lemmings Super Nintendo screenshot 06Les musiques vous accompagnent parfois elles aussi, assez rythmées et drôlatiques, et nous plongent directement dans ce monde imaginaire et décalé que sont les Lemmings. Les bruitages sont aussi de très bonne facture, assez présents ils nous permettent d’entendre les bruits des labeurs de nos compagnons. En bref, l’ambiance graphique/sonore est fameuse et impeccable, pas grand-chose à reprocher ici à part peut-être la taille des Lemmings (bien que tout de même, on puisse les distinguer hein, mais gâche quand même un peu le plaisir du jeu même si ce petit « défaut » était déjà présent dans les autres versions).

Lemmings Super Nintendo screenshot 07Impossible aussi de parler de ce jeu sans passer par la case Mode Multijoueur. Un vrai régal que ce mode 2 joueurs qui nous est proposé, puisqu’il permet de relancer considérablement l’intérêt du titre déjà assez relevé lorsqu’on joue tout seul (il y a quand même 4 modes de difficulté, et c’est vraiment long à la fin). Ici, l’architecture des niveaux prend toute son ampleur et son importance, on est contre un joueur humain, le but étant bien sûr de battre son adversaire au nombre de Lemmings récoltés. Vachement sympathique, cette possibilité de jouer à deux permet enfin de voir son vrai niveau et peut-être repartir plus confiant à l’attaque du mode histoire. Rigolade garantie!

C’était mieux sur Micro ?

Lemmings Super Nintendo screenshot 08Cependant, une ombre vient s’interposer sur ce tableau glorieux que je dresse depuis le début de ce test. En effet, je n’ai nullement abordé la question de la maniabilité, tout simplement parce que c’est le gros bémol de cette version Super NES (la deuxième historiquement, je tiens à le préciser). L’usage de la souris sur ordinateur permettait une grande ergonomie et un pointage plus rapide vers les Lemmings, alors qu’à la manette, cette manœuvre devient plus laborieuse et l’on perd souvent de nombreuses secondes pour aller d’un Lemmings à l’autre. Il faut donc aller avec le petit curseur sur une de vos bêbêtes, et lui assigner une tâche afin que votre tactique puisse fonctionner. Cependant, lorsque vous voyez un Lemmings en mauvaise posture, il vous faudra aller rapidement vers lui, et encore lui faire faire quelque chose pour lui éviter une mort atroce.

Lemmings Super Nintendo screenshot 09Autant vous dire que dans des modes de difficulté un peu plus ardus et dans des levels où le nombre de Lemmings à l’arrivée est compté, la jouabilité ne nous permet pas trop d’arriver facilement à bon port. Dommage, car le reste du jeu était franchement excellent, mais comme bon nombre de portages sur consoles de salon, la manette ne suffit pas au plaisir du jeu, la méthode clavier + souris est franchement meilleure. Mais ne croyez pas non plus que le titre est injouable, loin de là car les boutons remplissent parfaitement leur rôle (les commandes sont d’ailleurs efficaces), seule la croix directionnelle pose quelques problèmes, ce qui pourra rebuter les débutants.

Un cocktail explosif

En bref, vous l’aurez compris, les Lemmings sur Super NES est un portage magistralement réalisé, qui souffre seulement de problèmes de gameplay pas bien méchants mais sûrement pénibles à la longue. L’ingéniosité du concept, l’aspect bourru/humoristique via les graphismes et les thèmes musicaux, associés à une durée de vie respectable (le Mode 2 joueurs est une tuerie), font de ce soft un incontournable de la console, un jeu que vous devez absolument avoir dans votre ludothèque et adopter. Il faut au moins y jouer une fois dans sa vie, pour tester un nouveau genre de jeu, un jeu de réflexion un peu hors du commun qui a su faire briller les ordinateurs avant que les consoles ne reprennent vraiment le dessus. Les Lemmings, c’est le Bien.

Note Finale
Technique – 8 /10

Tout est bien réalisé, les petits Lemmings sont adorablement modélisés bien qu’au final on ne les voit pas trop. On les distingue à l’écran certes, mais c’est un peu minuscule quand même. Les niveaux sont eux aussi bien fouillés et recherchés au niveau de l’architecture. De toute façon, les graphismes ne sont pas le plus important dans ce jeu, c’est le concept qui vaut de l’or.

Musique – 9 /10

Certains diront que les thèmes musicaux ne sont pas inspirés, je leur répondrais que cela fait sûrement parti du charme de cette adaptation. Les petites musiques, liées aux bruitages, forment un rendu général comique et marrant qui renforce l’immersion dans l’univers des Lemmings. Bien que différentes des versions Micro, la bande-son est donc de qualité honorable.

Gameplay – 7 /10

Il est fort dommage que l’adaptation de ce mythe que sont les Lemmings souffre de problèmes de maniabilité. Pas méchant, mais ceux qui ont connu les versions Amiga, Atari ST ou même Amstrad CPC vont être un peu rebutés par le fait qu’ils doivent maintenant diriger le curseur vers les bêtes. Ce qui se révèle parfois fort laborieux, surtout dans des niveaux difficiles.

Durée de vie – 9 /10

Encore ici, du très bon boulot au service d’une durée de vie excellente. Le mode Solo accroche tout de suite pendant des heures, de plus, les niveaux sont nombreux et des nouveaux (par rapport aux anciens) ont même été rajoutés. Vous pouvez aussi tenter le mode Multijoueur qui apporte encore un peu de fraîcheur et vous amusera avec vos amis durant des après-midi entières.

Innovation – 9 /10

Ce qui a fait de Lemmings son succès grandissant au fur et à mesure des volets sortis sur différentes consoles ou ordinateurs, c’est son originalité. Chamboulant tout ce qui se faisait à l’époque, le titre prend à contre-pied la tendance du moment (plate-forme, tir, course…) en proposant un principe nouveau basé sur des bonshommes devant utiliser leurs aptitudes pour se sauver. Génial.

En résumé
Les Lemmings débarquent sur Super NES, et c’est une réussite. Seule la maniabilité est laborieuse.
9
Un hit !

Infos Pratiques
Développé par DMA Design
Édité par Psygnosis
Sorti le 18.12.1991 (Japon)
Sorti en 03.1992 (USA)
Sorti en 1992 (Europe)
action / réflexion
1 à 2 joueurs
Cartouche de 8Mb
Sauvegarde sur la cartouche
Existe aussi sur MD, PC Engine, NES, GB, etc.
Vous aimerez peut-être …
Araiguma Rascal Nontan to Issho Kurukuru Puzzle Keeper Goof Troop Sim City Super Puyo Puyo Super Gussun Oyoyo 2 Wario’s Woods
Crédits
Illustrations en provenance du site MobyGames.
Vous avez aimé ce test ? Partagez-le !
© 2007-14 La Mémoire du Pad | Header de Pnutink pour la MdP | Partenaires | Recrutement | Contact Haut de page